Pour la 18e année consécutive, la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) accueille un maître japonais. Cette fois, Yadashi Ishihara, détenteur d’une ceinture 3e dan, entraîneur de la sélection nationale et responsable de la branche Okayama Higashi, a effectué le déplacement. Au cours de son séjour de six jours, il dirigera un séminaire, assistera au National Knockdown Tournament demain et supervisera un passage de grade lundi. Toutes ces activités se dérouleront au stade France Martin aux Salines.
Si le séminaire a débuté jeudi dernier, avec deux séances d’entraînement par jour, l’événement phare sera la tenue de la compétition nationale dont le coup d’envoi est prévu à 9h30.
« Ce sera une compétition de transition et nous nous attendons à un niveau élevé. Une telle compétition ne pourra qu’attirer la grosse foule », a souligné Aslum Jeewa, président de la KMAF, au cours d’un point de presse tenu jeudi à la municipalité de Port-Louis.
Il a également effectué un retour en arrière pour évoquer la première compétition organisée à Port-Louis en 1998 et l’idée émise par le lord-maire d’alors, Luc Marie, afin de faire venir un maître japonais.
Reste que cette présente compétition, qui cadre dans les célébrations des Fêtes de la Cité, permettra de voir à l’oeuvre Darmanand Lullit et Fadil Korrimboccus, qui préparent activement les championnats du monde prévus au Japon fin octobre prochain.
« Ce sera l’occasion de parfaire la condition des combattants en vue des Mondiaux de 2017. La compétition se déroulera par équipes et par catégorie de poids », a précisé Aslum Jeewa. Quant au passage de grade, il concernera neuf candidats, dont deux éléments féminins, pour l’obtention des ceintures noires 1er dan et 2e dan.
Quant à Yadashi Ishihara, il a mis en avant les bienfaits de cette discipline, à savoir le respect et la discipline de vie, sans omettre une certaine force physique et psychologique. Du côté de la municipalité de Port-Louis, le lord-maire, Mohammad Oumar Kholeegan, et le président de la Commission du Bien-Être Social, Daniel Augustin, ont tous deux évoqué du sport et du kyokushinkai dans la capitale.
« Nous voulons faire de Port-Louis la capitale du sport », a d’ailleurs souligné le lord-maire.