Si la 16e édition du National Knockdown Tournament en kyokushinkai a tenu toutes ses promesses dimanche dernier au stade France-Martin aux Salines, il n’en demeure pas moins que deux combattants ont fait forte impression. Il s’agit de Zakariyah Ozeer et Zainab Khatib, qui se sont avérés les meilleurs dans la catégorie Elite et du côté féminin respectivement. Les vainqueurs des autres catégories ont été Hesh Neerooa (poussins), Shaad Soogun (kids), Farhaan Hassen (espoirs), Kelvin Ho Kin (cadets), Bhojeswar Boodhonee (juniors) et Ali Lallmamode (seniors).
En présence du maître japonais Takehisa Iriki, de l’entraîneur réunionnais Georges Chan Liat et de son fils, les huit meilleurs combattants de chaque catégorie étaient ainsi en action. « Le tournoi s’est révélé une réussite sur tous les fronts. Tous les participants ont démontré beaucoup d’habilité, de technique, de détermination et de ferveur. Ils ont fait de leur mieux et leur prestation mérite d’être saluée », se réjouit Aslum Jeewa, président de la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF).
Ce dernier aura donc une mention spéciale pour Zakariyah Ozeer, qui a bouleversé les pronostics en devançant les chevronnés Veersingh Mungur et Darmanand Lullit, et Zainab Khatib. « Ozeer a connu une remarquable progression et s’est montré appliqué. Ces deux combattants ont laissé une très forte impression chez tous ceux présents », a-t-il ajouté.
Cette compétition a été agrémentée d’une démonstration du maître japonais, qui était déjà présent à Maurice en 2006. Tout en saluant la progression des combattants mauriciens, il a séduit le public lors de sa démonstration. De leur côté, Moobeen Jeewa et le fils de Georges Chan Liat ont également offert une démonstration, alors que ce dernier a fait un exposé sur son expérience des arts martiaux.
Il est également à noter que Takesisa Iriki supervise un passage de grade cet après-midi avant de diriger une dernière séance d’entraînement demain matin.