Paul Bérenger est rentré comme prévu ce matin de Paris après une première étape de son traitement à la suite de la découverte d’un début de cancer à l’amygdale. « La maladie est derrière nous. Il s’agit maintenant du traitement et de l’évaluation de son succès », a déclaré le leader du MMM, qui doit de nouveau se rendre à Paris dans huit semaines pour de nouveaux examens médicaux. Il a annoncé qu’il prendra la parole au meeting de l’Opposition à Port-Louis le 1er mai. Il a laissé entendre qu’il ne reprendra pas de si tôt ses fonctions de leader de l’Opposition.
Paul Bérenger a fait son apparition au VIP lounge de l’aéroport SSR peu après 6 heures. Il est rentré au pays à bord du vol d’Air Mauritius. Il était accompagné de sa fille Julie et de son médecin Zuberr Joomaye. Il a été accueilli par ses proches et les dirigeants du MMM, dont Jayen Cuttaree, Alan Ganoo, Arianne Navarre-Marie, Rajesh Bhagwan et Steve Obeegadoo. Paul Bérenger, visiblement fatigué et un peu amaigri, a fait une déclaration à la presse avant de répondre à quelques questions.
« Je suis heureux d’être de retour au pays et de retrouver les membres de ma famille et mes proches collaborateurs politiques. Le traitement en entier et le voyage du retour se sont très bien passés. Comme vous devez le constater je suis très fatigué, une fatigue normale qui nécessitera beaucoup de repos. Je suis heureux de vous voir à l’aéroport. Je tiendrai une conférence de presse vendredi à 14 heures. Il est prévu que je retourne à Paris dans huit semaines pour les premiers tests et évaluations des résultats du traitement. La maladie est derrière nous. Nous visons un succès total qui permettrait d’éliminer le cancer complètement. Le moment venu, je vous ferai connaître le résultat final. Je demande aux militants et militantes beaucoup de courage et de patience. Je dois me reposer et cela demandera beaucoup de temps. Je donne rendez-vous à tous mes proches, aux militants et militantes le 1er mai. »
À la question de savoir s’il prendra la parole à Port-Louis le 1er mai il a répondu avec son rire habituel : « Mo pa krwar mo pou al laba pou vann pistas, non. » À une autre question concernant les événements importants dans le pays il a rétorqué : « Kan mo pa la zot oz fer kiksoz inportan. » « Je serai là vendredi au Parlement et présent pour le 1er-Mai. »
Paul Bérenger a laissé entendre qu’il ne comptait pas reprendre de si tôt ses fonctions de leader de l’Opposition. « Alan fait un travail extraordinaire. Je reviendrai sur tout cela vendredi », a-t-il dit.