C’est dans une ambiance très festive, avec ravanne, triangle et danseuses de séga, que les membres du jury et quelques participants du Festival PassePortes ont été accueillis à leur descente d’avion, le lundi 18 mai. Les festivaliers étaient émerveillés par cette ambiance colorée et se disaient heureux d’avoir quitté le temps gris, triste et terne de France pour un peu de soleil mauricien.
En ce qui concerne le festival, qui se tiendra du 19 au 24 mai au Centre de Conférences à Grand-Baie, ils avaient tous hâte de découvrir les jeunes artistes et surtout de se laisser surprendre par le talent des uns et des autres.
Bernard Faivre d’Arcier, le président d’honneur de cette deuxième édition du festival, a été le premier à franchir les portes de sortie à sa descente de l’avion de la compagnie Corsair. Accompagné de son épouse Ophélie, il a exprimé avec une grande émotion sa joie d’être des nôtres et de vivre le festival pleinement. Comme pour chaque nouvelle édition d’un événement, il s’attend à ce que celle de 2015 “soit meilleure sur tous les plans. Car je tiens beaucoup à ce festival et je ne compte pas le lâcher.” Bernard Faivre d’Arcier dit avoir glissé dans sa valise plein d’idées et de projets imaginés et travaillés en France, qu’il compte présenter pour soutenir le théâtre mauricien, en qui il a confiance. “Je pense que les jeunes talents méritent d’être considérés.”
Nicole Croisille, qui croit également dans le théâtre local, estime que les jeunes compagnies méritent que l’on soit attentif à leur travail et qu’on les aide à accomplir leurs projets. “Je reste ouverte à toutes les propositions”, avance la chanteuse et membre du jury du festival.