“Prisonnier et à genoux, Navin Ramgoolam est incapable de faire partir Maurice Allet”, a estimé, hier, le leader du Remake 2000 et ancien président de la République, sir Anerood Jugnauth, au sujet de l’Affaire Varma. Commentant d’autre part le cas allégué de corruption dans le judiciaire impliquant notamment deux secrétaires de juges, SAJ a émis l’avis qu’au train où vont les choses, “plus personne n’aura confiance en rien dans le pays.”
Sir Anerood dénonce ce qu’il estime être la “crise aiguë de leadership” à la tête du pays. Il souligne à ce propos que même le secteur privé reconnaît désormais que le pays va, selon lui, de plus en plus mal. L’ancien président de la République rend pour cela le Premier ministre responsable de cet état de situation. Récusant l’accusation de ce dernier à l’effet que les dirigeants de l’opposition seraient “des amateurs”, SAJ soutient que c’est en fait Navin Ramgoolam qui se serait révélé comme un piètre “amateur” en tant que Premier ministre depuis 1995.