Le whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, qui est intervenu hier à l’ajournement du Parlement, a demandé au Premier ministre, Navin Ramgoolam, de s’assurer que des réponses soient données à quelque 375 questions qui sont restées sans réponse depuis 2011.
Selon Rajesh Bhagwan, 51 interpellations n’ont pas eu de réponse en 2011, 122 en 2012 et 202 depuis le début de cette année.
Il a expliqué que les parlementaires ont des comptes à rendre à la population et a par conséquent demandé au Premier ministre d’intervenir auprès de ses ministres.
Navin Ramgoolam a estimé que les chiffres avancés par l’Opposition sont excessifs. Prenant son cas personnel, il a observé qu’après avoir répondu à la Private Notice Question du leader de l’Opposition, il est souvent appelé à répondre à une moyenne de quinze à seize interpellations durant le temps qui lui est imparti. Or en réponse aux premières questions qui lui sont posées il doit souvent répondre à une armada de questions comme si c’était une autre PNQ. « Comment donc répondre à autant de questions en une demi-heure », a-t-il dit. Il a aussi expliqué que les parlementaires de l’Opposition retirent souvent des questions juste avant le début de la séance parlementaire pour les réintroduire la semaine suivante. Il a demandé à l’opposition d’être plus raisonnable dans le nombre de questions posées.
Rajesh Bhagwan a déposé une liste de questions qui n’ont pas eu de réponses sur la table de l’assemblée.