À l’ajournement des travaux parlementaires hier soir, le député du MMM, Steve Obeegadoo, a fait une déclaration au sujet de la situation d’enfants et de jeunes autrement capables, surtout dans la perspective de l’éducation pour tous. Le député de l’opposition souhaitait interpeller particulièrement les ministres de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et des Institutions réformatrices, de l’Éducation et des Ressources humaines et de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être familial.
Steve Obeegadoo devait lancer un appel au gouvernement pour un changement d’attitude « afin que les enfants vivant avec un handicap aient droit à l’éducation gratuite obligatoire comme tous les enfants de Maurice et que cette éducation soit accessible et adaptée à leurs besoins spécifiques ». Il s’est dit inquiet quant au nombre d’enfants handicapés qui ne sont pas scolarisés.
Steve Obeegadoo a indiqué que les chiffres officiels concernant le nombre d’enfants autrement capables non scolarisés ne reflètent pas la réalité. Ce nombre serait bien plus supérieur, soit environ 6 900, selon le constat des ONG.
« À ce jour, seuls 1 850 vont à l’école et sont répartis dans 50 institutions, dont 44 du privé », laisse entendre le député de l’opposition, qui a voulu rappeler à l’État sa responsabilité d’offrir l’éducation à tous les enfants du pays, incluant ceux vivant avec des handicaps. Il a proposé que l’État recense le nombre d’enfants, mette sur pied des structures d’accueil dès le plus jeune âge et augmente les subsides versées aux ONG. Steve Obeegadoo a également évoqué le sort des écoles de l’APEIM (Association des parents d’enfants inadaptés de l’île Maurice), qui cesseront leurs activiités.