Marquées par un taux d’abstention record de l’ordre de 64,4 % — soit le plus élevé de ces 20 dernières années —, les élections municipales d’hier ont permis à l’Alliance Lepep de signer une victoire “balye karo” aux dépens du MMM. Les résultats du jour s’apparentent à un “remake” des municipales du dimanche 2 octobre 2005 où le gouvernement de l’Alliance Sociale (PTr/PMSD) dirigé par Navin Ramgoolam avait balayé l’alliance MSM/MMM des cinq villes juste après les élections générales du 3 juillet 2005. La seule différence entre les résultats du scrutin d’octobre 2005 et celui d’hier est qu’il y a dix ans de cela, l’opposition avait pu faire élire quatre conseillers sur les 126 sièges à pourvoir dans les cinq villes. Par contre pour le dépouillement du jour, tout semblait pointer à la mi-journée vers un “walk-over” de l’Alliance Lepep de 120/0 — sauf un suspense de courte durée dans le Ward 5 de la capitale avec un faible espoir du MMM de pouvoir « kas pisso ». Tout le long du dépouillement, le candidat MMM Saïd Gaffoor devait représenter une sérieuse menace pour la candidate de l’Alliance Lepep Zaynab Bibi Aulum, vu le mince écart qui les séparait.