La principale information communiquée à la réunion du National Disaster Risk Reduction and Management Committee, présidée ce matin aux Casernes centrales par le ministre de l’Environnement et de la Prévention des Catastrophes naturelles, Raj Dayal, demeure le risque de pluies torrentielles à parti de demain après-midi. Le directeur de la Météo, Rajan Mungra, se basant sur les formations nuageuses accompagnant l’intense tempête tropicale Bansi, prévoit que cette alerte aux pluies torrentielles pourrait durer jusqu’à jeudi.
Le ministre Dayal, qui a présenté officiellement ce matin son conseiller en matière de communications, Sydney Selvon, a mis l’accent sur des mesures de prévention et de précaution à être prises par les autorités compétentes en amont pour épargner tout lourd bilan à la population dans le sillage du passage de Bansi près des côtes mauriciennes dans les prochaines 48 heures. Des éléments spécialisés de la Special Mobile Force (SMF) de même que d’autres services ont été placés en état d’alerte depuis ce matin pour toute intervention d’urgence si le besoin se fait sentir.
« Le pays doit être prêt pour faire face à la situation, qui s’annonce sérieuse vu qu’au cours des dernières heures la tempête tropicale a ralenti sa vitesse de déplacement de 9 kilomètres par heure à six avec une intensification du phénomène. Nous devrons nous attendre à recevoir beaucoup de pluies dans les heures à venir accroissant du même coup des risques d’inondations dans certaines régions et des accumulations d’eau dans d’autres. La SMF a dû déjà intervenir dans un cas. Nous devrons prévoir des interventions rapides et la SMF est dotée d’équipements nécessaires pour faire face à la situation. La gestion des Hot Lines s’avère cruciale dans la conjoncture », s’est appesanti le ministre Dayal, qui avait à ses côtés le secrétaire au Cabinet, Satteeaved Seebaluck, le commissaire de police, Dhun Iswur Rampersad, et le Commanding Officer de la SMF, Khemraj Servansing.
Intervenant lors du tour de table à la réunion du National Disaster Risk Reduction and Management Committee, le directeur de la Météo a indiqué que pour les prochaines 24 heures, il ne faudra pas s’attendre à des changements au niveau de l’avertissement de classe II, avec la rentrée des classes dans le primaire, le secondaire et le tertiaire repoussée d’au moins 24 heures encore. « Avec la trajectoire adoptée et selon nos prévisions et les modèles des services de Météo France et des Américains, Bansi devrait se situer à son point le plus rapproché de Maurice, soit à quelque 200 kilomètres au Nord-Ouest de Maurice, aux petites heures de mercredi matin », a déclaré le nouveau directeur de la station de Vacoas.