Si le MMM ne s’est pas jusqu’ici prononcé sur l’arrestation de l’ancien Premier ministre, ce ne devrait plus être le cas d’ici les prochaines quarante-huit heures. Il se chuchote, en effet, que, malgré la liste d’une vingtaine de Private Notice Questions à poser déjà arrêtée par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ce dernier aurait finalement opté pour ce mardi de reprise des travaux pour une PNQ sur l’affaire Ramgoolam, avec notamment des recherches d’informations sur les charges provisoires logées contre l’ancien PM, sur la décision de lui interdire de quitter le pays, sur son interrogatoire concernant le vol perpétré dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 à Roches Noires, sur le décès d’Anand Kumar Ramdhony en détention policière durant le même mois de 2011 et sur l’affaire de la vidéo sur la famille Jugnauth diffusée à un rassemblement à Rivière-du-Rempart lors de la dernière campagne électorale.
Le Question Time de rentrée ne déroge pas aux pratiques usuelles après chaque alternance politique avec les questions des backbenchers de la majorité ciblant les frasques du régime sortant. C’est nul autre que le Whip de la majorité, Mahen Jhugroo, qui donnera le coup d’envoi des salves visant le régime Ramgoolam avec trois questions à la suite pour le Premier ministre qui visent à obtenir des informations sur les conseillers et autres attachés de presse recrutés depuis 2005, leurs qualifications, salaires et allocations et les voitures qui avaient été mises à leur disposition.
Il enchaîne ensuite avec une question sur Anand Kumar Ramdhony et du progrès réalisé depuis la réouverture des enquêtes sur le décès en cellule policière de ce détenu et sur l’affaire Roches Noires. Son collègue Bobby Hureeram veut, pour sa part, savoir si Nandanee Soornack a eu accès au salon VIP de l’aéroport SSR depuis 2005, si des demandes en ce sens avaient été formulées et ce, en quelle capacité.
Pour ouvrir la tranche des questions pour sir Anerood Jugnauth, le député du MMM Adil Ameer Meea qui a une question sur le décès d’un mineur survenu le 10 décembre dernier suivi d’une interpellation plus loin sur la drogue et ses dérivés synthétiques qui sont sur le marché.
Son collègue Joe Lesjongard veut obtenir du chef du gouvernement des informations sur l’iapplication des recommandations du rapport de la commission Justice et Vérité tandis que Rajesh Bhagwan ne lâche pas son sujet de prédilection qui est la retransmission en direct des débats parlementaires par la télévision, les radios et les web tv. Il demandera au Premier ministre si un Select Committee sera mis sur pied et s’il se penchera sur le rapport rédigé par le Select Committee précédent qui avait été présidé par Nando Bodha.
Le nouveau député PTr du N°14 Ezra Jhuboo s’intéresse au socioculturel. Il veut aller plus loin que ce que le gouvernement a décidé qui est de ne pas prendre la parole à des activités religieuses et socioculturelles et demande si l’introduction d’un texte comme c’est le cas à Singapour est envisagé.
Parmi les autres questions inscrites à l’agenda pour le Premier ministre, celles d’Osman Mahomed sur le sort de Maurice île Durable et sur les suites données par la Commission nationale des droits de l’Homme sur le dossier L’Amicale, de Veda Baloomoody sur la Human Rights Commission, la révision de ses prérogatives et l’augmentation de son personnel et d’Alan Ganoo sur le projet Jin Fei.
Le leader du groupe travailliste, Shakeel Mohamed, donne le ton de ce qui sera son rôle à l’Assemblée nationale puisqu’il vient avec trois questions qui constituent des piques en direction du nouveau gouvernement. Il commence avec une interpellation sur les promotions, transferts et rétrogradations intervenues au sein de la force policière depuis le 10 décembre dernier.
Il s’intéresse aussi à un incident survenu au poste de police de Vacoas le 9 janvier 2015 impliquant un véhicule de la Tourism Authority immatriculé 6271 OCT 08. Il veut savoir qui conduisait ce véhicule et en quelle capacité, et s’il y a eu une enquête sur cet incident. Autre sujet qui interpelle le chef du groupe rouge, les organismes parapublics et autres compagnies où l’État est l’actionnaire majoritaire. Son souci est d’obtenir du chef du gouvernement quelles sont les entités où il y aura un appel de candidatures et là où on contournera cette procédure tout en donnant les raisons dans chaque situation.
Carburants :            revoir la structure des prix
Quant aux questions pour les autres ministres, c’est le même député travailliste qui demandera au ministre Soodhun de dire s’il initiera une enquête approfondie sur la politique d’allocation des terres de l’État depuis ces derniers 40 ans et la superficie qui est utilisée et qui sert à lever des recettes. Une question sur les terres de l’État du député du ML Sangeet Fowdar qui réclame une liste des bénéficiaires depuis 2005 et si une politique plus transparente pour leur allocation est à l’étude. Sur le même dossier, cette question de Reza Uteem sur l’occupation illégale des terres de l’État au N°2.
 C’est le même député qui interviendra sur le brûlant dossier des produits pétroliers puisqu’il veut obtenir du ministre du Commerce Ashit Gungah les revenus obtenus sur chacun des items qui composent la structure des prix de ces produits, comme les droits d’accise, les contributions à MID, à la RDA, au fret sur Rodrigues, aux subventions sur le gaz, le riz et la farine, la TVA. Il veut savoir si le gouvernement se propose de revoir cette structure qui, soulignons-le, avait été introduite par Rama Sithanen.
Dan Callikan n’échappera pas à l’épreuve de cette première séance de questions. Sangeet Fowdar demandera à Pravind Jugnauth si une Lump Sum lui a été payée après sa démission en décembre 2014, si ce paiement est conforme aux termes de son contrat et si un recours légal est envisagé s’il y a eu non-respect des engagements contractuels.
Le député du MSM Sudesh Rughoobar s’attaque au dossier Jin Fei qui a fait couler beaucoup d’encre depuis bientôt 10 ans. Il demande au ministre des Finances d’indiquer le montant des dépenses encourues sur les travaux infrastructurels, celui de la compensation payée aux travailleurs déplacés, les conditions du bail, lequel porte sur de 500 arpents sur une période de 99 ans et si une copie de l’accord sera déposé sur la table de l’Assemblée nationale.
Le même député s’empare d’un autre dossier tout aussi controversé qui est celui du rachat par la SICOM, jusqu’ici présidé par Kushal Lobine, un partenaire d’affaires de Rakesh Gooljaury, du bâtiment à Ébène ayant appartenu à ce dernier. Il veut connaître tous les détails de cette transaction dont Week-End avait révélé tous les dessous en janvier 2013. Sudesh Rughoobur adressera aussi une question au ministre des Finances sur le comité technique du Central Procurement Board.
Le dossier des routes ne sera pas absent de cette séance. Le député du MMM Raffick Soorefan a plusieurs question pour le ministre Bodha sur la route Terre Rouge – Verdun, sur la phase I de la Ring Road, sur le projet métro léger et sur le contrat alloué à Sinohydro pour remédier aux dégâts causés sur la partie de l’autoroute M3 située entre Ripailles et Valton. Une question également de son collègue Rajesh Bhagwan sur la congestion routière à la hauteur du rond point de Vandermeersch – Ébène.
Manish Gobin tente lui aussi de frapper les esprits pour son baptême du feu parlementaire puisqu’il veut obtenir qu’une enquête policière soit diligentée sur les permis de recrutement de travailleurs bangladais depuis 2005, sur le e-Judiciary Project et les bénéficiaires de ce contrat et sur la saga de la propriété du domaine. mu. Pas mal de questions d’ordre strictement régional pour ce tout nouveau Question Time de la présente législature.
Après cet exercice, c’est la députée du N°1 Danielle Selvon qui proposera la motion de remerciements au président pour la présentation du Discours-Programme. C’est le député élu pour la première fois Zuberr Joomaye qui lui donnera la réplique. Après ce duel des néophytes, la plupart des députés interviendront, les débats devant se terminer avant la présentation du budget 2015 prévue pour le 16 mars.