Ils étaient nombreux, hier, à l’Auditorium Octave Wiéhé pour honorer le talent de Jane Constance, désignée artiste de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco) pour la paix. L’ancienne lauréate de The Voice Kids 2015, touchante dans ses paroles et son énergie, a été, lors de la cérémonie organisée par la Global Rainbow Foundation (GRF), chaudement applaudie après avoir interprété quelques titres de son album À travers tes yeux.
“Ma mission sera de prôner les valeurs de l’Unesco à travers le monde en chantant et tout en accordant une attention spéciale aux autrement capables, à l’accès à l’éducation ainsi qu’à l’environnement”, nous a dit Jane Constance à l’issue de cette cérémonie. En attendant de préparer un plan de mission, l’étoile locale, qui est aussi l’ambassadrice de la GRF, aura pour mission de servir les idéaux de l’Unesco ici et ailleurs lors d’une période de deux ans. Lors de cette cérémonie de remise de trophée, la lauréate de The Voice Kids a été accueillie en fanfare avec l’orchestre de la police exécutant l’hymne national devant l’assistance composée de personnes de tous les âges ainsi que du Professeur Dhanjay Jhurry, vice-chancellier de l’université de Maurice. À la fois drôle et bouleversante, elle livrera pendant un quart d’heure quelques titres de son album À travers tes yeux, exprimant l’ambition de créer un monde meilleur. “Je veux d’un monde où il y a des couleurs, des éclats de rire, un monde où l’on vit en harmonie…Et puisque la guerre commence d’abord dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doit commencer la paix”.
Cet événement a aussi été l’occasion pour celle qui réussit toujours brillamment ses examens et qui aspire à devenir avocate de transmettre un message : “Je vis ma vie normalement comme toutes les filles de mon âge. Je pratique la natation, je fais du roller, du vélo-tandem, etc. Le message que je veux faire passer aujourd’hui est que nous sommes tous différents et uniques à la fois. Il est temps de changer notre regard sur les autrement capables. Il faut croire en soi, rester positif et croire en ses rêves.”
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Armoogum Parsuramen, président fondateur de la GRF, a voulu à cette occasion mettre l’accent sur l’empowerment des personnes en situation de handicap et les accompagner à être plus autonomes, tout en citant l’exemple de David  Blunkett, ministre britannique, ou encore l’actuelle ministre canadienne des Sports, Carla Qualtrough.
Depuis sa création, la GRF mobilise des fonds afin de mettre la technologie à la disposition des personnes en situation de handicap (PWD), comme celle pour l’amélioration de l’utilisation du braille. “