Qu’est-ce que tu marmonnes ? On l’a balancé, je te dis. Qui ? Mais tu ne lis pas les journaux, tu n’écoutes pas les radios …. Ah, j’avais oublié tu n’es que « fana » de notre station nationale.    Bon, bon, je t’explique l’abc du dernier feuilleton qui se déroule dans la haute sphère de la justice.
Encore, on n’en a pas eu assez avec les tractations des secrétaires…. Y a-t-il pire ?
Eh bien, tu connais cette statue qui représente la justice, celle qui trône sur le fronton des palais de justice. La justice est représentée allégoriquement par une femme, les yeux bandés, tenant dans une main un glaive et dans l’autre une balance. Quel symbolisme ?
Oui, les yeux bandés pour signifier que la justice tranche les litiges sans considération du statut social ou ethnique de la personne, de ses croyances, de sa religion ou de ses moeurs. La justice est aveugle par rapport aux justifiables, qui sont égaux en droit devant elle. Le glaive signifie le pouvoir coercitif de l’état bien que certaines mauvaises langues disent que ce pouvoir est bien des fois outrancièrement coercitif. Bon, ça, c’est un autre débat. Par contre, la balance symbolise l’impartialité nécessaire au bon fonctionnement de la justice, qui ne doit pencher en faveur d’aucune des parties.
Merci pour cet éclairage mais misie konn tou, dis-moi si l’on peut juger un juge. Je désespère, tu n’es au courant de rien, rien du tout, ça alors. J’espère qu’au moins, tu es au courant du procès très médiatisé d’une grande banque commerciale contre l’un de ses cadres, très haut placé dans la hiérarchie. Eh, ce bonhomme qui avait eu un coup du fameux glaive de la dame-justice a eu le courage d’interjeter appel à la plus haute instance.   Cette cour a exigé un nouveau procès devant d’autres juges car « the court created an impression of unfairness and bias ». Quoi, unfairness and bias et tu oses me parler de la balance, et toi bonhomme.  Et le glaive alors ? Sert-il encore à quelque chose? Oui, dès fois. Le glaive, cette fois-ci, a été contre un autre, un « brother », celui qu’on vient de balancer. Mais pourquoi? Qu’a-t-il fait?
En t’écoutant, je pense qu’on doit circuler une pétition ou plutôt organiser une marche, un sit-in devant le temple de la justice pour réclamer qu’on enlève la fameuse statue de la justice et qu’on la remplace par une plus appropriée à notre système. Une femme…. ah, non, un homme, les yeux bien ouverts avec deux poids et deux mesures dans les mains.