Captain Magpie qui renoue avec le succès après plus d’un an n’est pas une surprise en soi dans un champ qui était à sa portée. Cependant, on n’arrive toujours pas à expliquer pourquoi Yashin Emamdee l’avait pratiquement arrêté lors de sa dernière sortie alors que rien de mauvais n’a été décelé le cheval avait été examiné. On pouvait émettre des doutes sur les capacités du cheval, même s’il avait laissé entrevoir des progrès à l’entraînement. Le bout en bout comme au beau vieux temps pour les 78 ans de Rameshwar Gujadhur. On peut dire que le doyen a eu un très beau cadeau d’anniversaire avec un doublé pour la 34e journée. Un coup de deux qui peut être synonyme d’espoir dans le titre de champion.
Pour Captain Magpie, les données étaient simples. Vite prendre la tête des opérations, imposer sa loi et résister à ses poursuivants. Everest avait aussi à bien se positionner et Pravesh Horil s’est bien acquitté de sa tâche en prenant la foulée du meneur. Sir Earl Grey avait à se positionner proche de la tête de la course au cas où Captain Magpie essayait de réduire la course au maximum. Avec l’apport de sa petite charge, il serait en mesure de répondre à l’accélération de la monture de Sunil Bussunt. Candy Rock avait également pris place dans le peloton de tête. On a par ailleurs remarqué que Memphis Mafia était plus proche cette fois.
La course s’est déroulée à une allure régulière. Sunil Bussunt avait néanmoins pu faire de sorte que Captain Magpie conserve suffisamment de réserves pour boucler le dernier kilomètre en moins d’une minute en réduisant l’allure entre les 1200m et le Tombeau Malartic, avec le chrono moyen de 12″97 pour les 200m. Aussi, quand le tempo est monté d’un cran au début de la descente, on s’est dit que la tâche d’Everest serait difficile. Sir Earl Grey, grâce à son poids léger, restait dans le coup, tout comme Candy Rock. Pour ce dernier, on ne le pensait pas capable de soutenir la comparaison. Memphis Mafia pouvait espérer alors que Recall To Life semblait trop distancé.
À 600m de l’arrivée, on a vu Memphis Mafia fauter et perdre du terrain suite au changement de ligne de Sir Earl Grey, qui a aussi incommodé Candy Rock et Everest. À l’amorce du dernier tournant, Candy Rock s’est amené en force, faisant illusion pendant quelques mètres. Cependant, Captain Magpie a tenu bon jusqu’au bout. Recall To Life a terminé fort dans les derniers mètres pour échouer à une demi-longueur de Candy Rock. Everest est resté one-paced et a terminé quatrième devant Sir Earl Grey. À noter que les jockeys de Thrust, Sheer Trouble et Memphis Mafia n’ont pas persévéré dans les derniers mètres.
LES AUTRES COURSES
Doublé pour R. Gujadhur, Jones, Bussunt et Ramsamy
1. Secret Idea l’a emporté, confirmant son statut de favori. Cependant, la victoire a été longue à se dessiner. Roby Bheekary a dû puiser dans ses réserves pour parvenir à forcer la décision. Au final, il a été satisfait d’avoir pu renouer avec le succès, lui qui est resté sur la touche pendant cinq longues saisons pour les raisons que l’on connaît. Secret Idea a eu une course idéale à la corde derrière le meneur qui était Birds Eye View. On s’attendait à voir ce cheval courir en progrès vu l’absence d’un vrai meneur. Il s’est montré bien accrocheur et n’a courbé l’échine que sur la fin. Il a eu aussi à céder la deuxième place à New Golden Age. Et là, on ne croit pas se tromper en avançant que Kersley Ramsamy est à créditer d’une monte piteuse en ligne droite. New Golden Age a suivi en dernière position avant d’améliorer sa position à partir des 350m. Un passage s’est présenté à lui entre Secret Idea et Birds Eye View. Mais son cheval a versé à l’intérieur au premier coup de cravache et il a persisté à utiliser le bâton, le cheval continuant sa route sur la droite pour se retrouver à l’intérieur de Birds Eye View, qui lui a fermé le passage. Un changement de direction s’est alors imposé et le but est arrivé trop tôt pour lui. Line Of Sight, qui a couru avec le nez au vent durant toute la course, s’est bien défendu et n’a pas terminé loin du vainqueur. Zen Master a, lui, sans doute payé de ses courses trop rapprochées. Special Secret est à revoir sur un parcours raccourci.
2. La victoire est revenue à Jungle Path, qui a été plus percutant que Dark Liability. Les données peuvent avoir changé avec le départ raté de Klopp, qu’on attendait en tête de la course et qui s’est retrouvé en dernière position. Si Klopp l’avait emporté, cela aurait sans doute faire rire un bon coup le regretté Éric Betsey, qui était un fervent supporter de Manchester United. On peut penser que Dark Liability pourrait avoir préféré un rythme plus soutenu. Mais en regardant la course de plus près et tenant compte de l’écart qui s’était créé entre les deux chevaux de tête et le troisième Alloy, le tempo doit avoir été assez soutenu. À moins que Dark Liability n’ait suivi Shield Of Thunder de trop près, surtout qu’il avait été quelque peu sollicité et c’est la raison pour laquelle il n’a pu résister à Jungle Path. Klopp est à revoir la prochaine fois, surtout qu’il a plusieurs excuses. Il a trébuché à 600m de l’arrivée et a donné l’impression d’être sur l’oeil avant de bien terminer. Powder Keg quatrième, cela peut être de bon augure pour son entourage, alors que Nadas n’a pas été en mesure de faire sentir sa présence. Alloy était bien placé, mais il n’a pas accéléré.
3. C’est Maxamore qui a émergé au bout de la ligne droite finale pour offrir une précieuse victoire à Gilbert Rousset, qui ne doit plus trop sentir la pression en ce qui concerne le titre. Maxamore dans le box des vainqueurs, c’est une première au Champ de Mars. Un succès mérité si on considère les pépins qu’il a encourus dernièrement. Pour en revenir à la course, on dira que si Galtero a été battu, c’est que Jean-Roland Boutanive n’a pu le relaxer après l’avoir sollicité au départ. La question qu’on se pose est si le cheval aurait dû être mis sous pression dans la partie initiale quand on connaît sa tendance à se montrer ardent, surtout qu’il portait des oeillères australiennes. On dira que le jockey a essayé de conserver l’avantage de la corde et ne s’est pas laissé débordé par Don’t Tell Mama, qui était à court de compétition. Peut-être que Simon Jones devra opter pour l’apport d’une drop noseband la prochaine fois car avec les side winkers, Galtero a mieux démarré que prévu et s’est montré plus keen. Maxamore s’est ainsi retrouvé dans la position idéale quand il a pu surmonter le handicap de sa mauvaise ligne pour prendre la foulée de la tête de la course, où Galtero avait été rejoint par Sierra Redwood, qui est finalement resté à son extérieur. Wow Holliday aurait aussi dû profiter de la lutte à l’avant, mais il n’a pas accéléré comme attendu. Pop The Question a bien terminé et devrait courir en progrès la prochaine fois.
4. C’est Kalinago qui s’est signalé dès qu’il a retrouvé le B41. Une victoire qui a sans doute redonné le moral à Kersley Ramsamy après la bourde commise dans la première avec New Golden Age. D’un autre côté, on ne peut passer sous silence la course difficile de Top Of The Rock, qui l’aurait emporté si tel n’avait pas été le cas. Non seulement il a eu à faire les extérieurs, mais il a aussi beaucoup versé à l’intérieur dans la ligne droite. Ce qui fait que Pravesh Horil a été incapable de le soutenir comme il se devait. Vu le déroulement de la course, on pensait que Heart Of Darkness avait été facilité dans sa tâche, d’autant qu’il a pu imposer un train relativement lent, soit plus de 1’03 pour le premier kilomètre. Après 100m, Down Under a été mis hors-course et a même perdu des rangs, la faute à Heart Of Darkness, qui s’est trop rapidement rabattu à la corde. Pour Down Under, le plus important était d’être dans le peloton de tête ou dans le sillage du meneur. Ayant eu à être repris , il s’est montré quelque peu ardent et cela a joué en sa défaveur. Valerin a obtenu un meilleur parcours. Cependant, il a une fois encore péché dans la finition. Rebel’s Game s’est contenté de suivre le meneur à distance respectable avant de s’effacer. On a remarqué que la selle de Dealer’s Charm s’est déplacée et que le cheval a terminé au canter.
5. Enfin la victoire pour Mr Bond, qui avait été voué aux accessits depuis le début de la saison. Il semble que le petit repos lui a été bénéfique, et ce, pour le bonheur de Rameshwar Gujadhur, qui a fêté son 78e anniversaire. Mais tout ne semblait pas rose pour Mr Bond, qui avait été pris en troisième épaisseur. Heureusement que Sunil Bussunt a pu le placer dans le dos de son ancien compagnon de box Glorious Goodwood qui, lui, s’est retrouvé avec le nez au vent. La course a été menée par Chosen Path, qui s’est révélé le plus rapide. Our Jet avait néanmoins pu trouver une bonne position à la corde avant de profiter éventuellement de toute fatigue du meneur qui évoluait à un niveau supérieur cette fois. Dans la quête de cette position, il devait toutefois gêner son compagnon d’écurie Fort Ozark. À la mi-course, on s’est dit que Soldier’s Code se retrouvait devant une tâche insurmontable. Il était trop décroché pour pouvoir retourner la situation en sa faveur. Aussi, comme la course n’avait pas été lancée, cela s’annonçait encore plus difficile pour lui. Chosen Path a été repris à mi-ligne droite et c’est Our Jet qui a pointé le nez. Toutefois, Mr Bond a mieux terminé que lui et il a dû se contenter du premier accessit. Soldier’s Code est bien revenu, mais pour la troisième place seulement. Chosen Path a précédé Fort Ozark pour le troisième accessit. Ce dernier est à créditer d’une bonne performance sur 1400m.
7. Euroklidon qui résiste facilement à Gold Medalist, on ne pensait pas que cela pouvait arriver, mais c’est ce qui s’est passé. Du coup, Jean-Roland Boutanive renouait avec le succès dans la position tête et corde. On ne se rappelle pas quand il avait remporté sa dernière course de bout en bout. Simon Jones avait aussi engagé Night Chapel dans la course. Il avait été décidé que le gris suivrait en deuxième position pour compliquer la tâche du favori et que le rythme serait modéré. Cette tactique a fait que Gold Medalist a été contraint d’évoluer avec le nez au vent et s’est montré ardent. C’est ce qu’attendait l’entourage d’Euroklidon car Gold Medalist n’a pas eu le même rendement en fin de parcours. On a aussi vu que The Brass Bell était retenu par son jockey. Contrairement à sa dernière sortie, Imran Chisty était déjà à l’ouvrage sur Gold Medalist aux 300m. Euroklidon a écarté sous la cravache de Jean-Roland Boutanive et Imran Chisty a redirigé son cheval vers l’intérieur. Il était toutefois dit qu’Euroklidon ne serait pas rejoint. The Brass Bell a terminé troisième à plus de 3L.
8. La dernière course est revenue à Arctic Flyer, qui n’a pas été repris cette fois. Du coup, Simon Jones accrochait un doublé, tout comme Kersley Ramsamy. Il semblerait que l’apport de la drop noseband ait aidé le cavalier maurcien à mieux contrôler Arctic Flyer, même si celui-ci s’est montré ardent. La partie de la course entre le Tombeau Malartic et les 400m a été bouclée en 32″99 pour les 600m, ce qui peut être considéré comme étant un tempo bien élevé pour la catégorie. L’intérêt était alors de savoir si le meneur pourrait aller jusqu’au bout de la ligne droite. Quand il a abordé la dernière courbe, on s’est dit qu’aucun adversaire ne pourrait le rattraper. Mais il a faibli dans les derniers mètres. Cependant, comme il avait mis ses poursuivants à distance, il a pu rallier le but en vainqueur. Ce cheval devrait être intéressant la saison prochaine, quand il parviendra à être mieux contrôlé et qu’il aura plus d’expérience. Ramaas est venu des derniers rangs pour prendre la deuxième place devant Right To Tango et Anton Ruskin. Notons que Rock On a saigné des narines.