L’agression physique d’une femme médecin hier soir à l’Hôpital de Montagne Longue (sous la direction de l’Hôpital du Nord) aux alentours de minuit par un patient sous l’influence de l’alcool a provoqué ce matin la colère du personnel médical. Une heure durant, une cinquantaine de médecins travaillant dans les deux hôpitaux ont déposé leur stéthoscope en signe de solidarité avec leur collègue mais aussi pour protester contre les fréquents cas d’agressions physiques et verbales qu’ils subissent dans l’exercice de leurs fonctions. Cette manifestation impromptue a évidemment eu des répercussions sur le bon déroulement du service ce matin et a provoqué la panique au niveau de la direction.
Informé de la situation, le ministère de la Santé a vite dépêché un de ses cadres pour s’enquérir du problème et apaiser par là même la colère des médecins. Tout est rentré dans l’ordre une heure après. « Ce n’est pas le premier cas d’agression contre les médecins mais il semblerait que le ministère considère ce genre d’incident comme un fait divers dans notre journée de travail. Nos collègues ont voulu cette fois donner un signal fort aux responsables du ministère en ne travaillant pas pendant une heure seulement afin de ne pas pénaliser les patients », explique un médecin au sujet de la démarche de procéder à un sit-in ce matin.