Jérôme Zonder est un dessinateur peintre. Cet artiste développe depuis plus de dix ans ses oeuvres réalisées essentiellement à la mine de plomb et au fusain. Ses oeuvres, de très grands formats, intriguent, peuvent déranger et suscitent l’admiration et l’effroi. Jérôme Zonder expose dans les grandes galeries du monde. Il présentera ses travaux lors d’une exposition prévue à partir du mercredi 27 janvier à la Galerie de l’IFM (Rose-Hill) à 18h.
“Jeune artiste montant de la scène française, Jérôme Zonder aime l’ultra-précision de la plume et du crayon et la sobriété du noir et blanc. Né en 1974, ce diplômé des Beaux-Arts de Paris s’est déjà bâti un univers fort, capable de bousculer son public”, écrit Arte TV dans le cadre du film qui lui est consacré.
Cet artiste, dont l’IFM exposera les oeuvres à partir du 27 janvier, jouit d’une grande réputation. Télérama a dit à son sujet : “Jérôme Zonder dessine. Beaucoup d’artistes dessinent, mais Jérôme Zonder, lui, ne fait que ça. Et il le fait bien. C’est un choix. C’est aussi une forme de concept puisque, à sa sortie des Beaux-Arts en 2001, le jeune homme alors âgé de 27 ans a décidé de ne dessiner qu’en noir et blanc (crayon et fusain) et de ne jamais utiliser de gomme. Aucun repentir, donc, aucune rature, aucun regret et une prise de risque comparable (le danger physique en moins) à celle que prennent quotidiennement les artistes de cirque, trapézistes de haut vol et autres équilibristes : risquer de se casser la gueule.”