Question
Âgée de 23 ans, je suis célibataire et suis tombée amoureuse pour la 8e fois. Pensez-vous que c’est normal ? Ce qui est pire, pour moi, c’est qu’à chaque fois que je rencontre un nouveau copain, je pense toujours à mon premier amour que j’ai rencontré quand je n’avais que 17 ans. J’ai aimé les six autres tout comme j’aime mon copain actuel, mais j’ai l’impression que ce n’est la même chose, le même amour que j’ai connu avec mon premier copain. Comme si les autres n’avaient pas les mêmes atouts que lui. Cela me fatigue beaucoup car, parfois, ma façon d’agir envers mes anciens copains n’a pas été toujours juste, et ce bien que la séparation avec mon premier amour a été un pénible et traumatisante. Je me sens impuissante face à ce dilemme.
 
Réponse
 Généralement, on n’oublie jamais son premier amour. Pour beaucoup, c’est une étape importante qui est marquée d’une pierre blanche parce que, grâce à ce premier amour, on ne se sent plus seul dans la vie et cela permet de pouvoir se séparer de la dépendance affective de ses parents. Le premier amour est bien sûr très important, comme toutes les choses qui nous arrivent dans la vie pour la première fois. Pour certains, ce n’est que tout simplement un flirt, un amour qui ne dure qu’un moment, mais pour d’autres, cela peut devenir plus sérieux et durable. Il y en a même qui se marient uniquement après avoir connu ce premier et unique amour.
Lorsqu’une personne connaît d’autres relations à la suite d’une rupture, cela lui permet de comprendre  que non seulement on peut se remettre d’une histoire d’amour, mais aussi qu’on est aussi capable d’aimer de nouveau et d’une manière différente. Pourtant, pour certains, la fin de ce premier amour peut être une expérience douloureuse, un chagrin d’amour qui pèse très lourd. Il est donc nécessaire de ne pas négliger cette souffrance, particulièrement dans les moments délicats, tout spécialement dans la vie d’adolescence, période où on n’a pas encore assez de maturité.
Vous avez essayé d’oublier la rupture de votre premier amour dans les bras d’un autre et vous avez continué à chercher sans succès ce que vous considérez comme « le vrai amour ». J’ai l’impression que vous souffrez toujours de la rupture avec votre premier copain. C’est parce que, peut-être, vous n’avez jamais fait le deuil sur votre relation, ce qui explique vos difficultés dans vos autres relations par la suite. En six ans, vous dites avoir connu huit copains. Recherchez-vous toujours les qualités de votre premier copain chez les autres ? Si la réponse est positive, sachez que c’est pratiquement impossible. Vous devriez accepter que chaque personne est unique, avec ses qualités mais également ses défauts. Peut-être serait-il mieux que vous preniez un temps de réflexion seule pour mieux essayer d’analyser et de comprendre ce que se passe dans votre vie sentimentale. Et lorsque vous serez prête à faire une croix sur votre premier amour, vous saurez alors que ce sera le moment d’envisager de construire une nouvelle relation avec un nouveau copain. Et si malgré tout le problème persiste, alors n’hésitez pas : cherchez l’aide d’un professionnel. Courage et bonne chance sur le chemin de l’amour.