Dans le cadre de son programme Microsoft YouthSpark, Microsoft met en place des projets où l’informatique est un vecteur d’intégration sociale et économique en collaboration avec deux ONG mauriciennes, Women In Networking (WIN) et E-Inclusion Foundation. Ces ONG, qui oeuvrent, entre autres, en faveur de l’autonomie des jeunes mauriciens, ont chacune reçu un chèque de $ 10,000 (Rs 300 000) pour la mise en oeuvre des projets qui s’intitulent « Build Your Business » pour WIN et « ELIT for Youth » pour E-Inclusion Foundation. Ce programme a été lancé hier au siège de Microsoft à Port Louis.
Microsoft YouthSpark est une initiative de l’entreprise à l’échelle mondiale qui vise à offrir des possibilités à des centaines de millions de jeunes dans le monde. Le choix de Microsoft pour WIN Ltd et la E-Inclusion Foundation comme project partners s’est basé sur leurs réalisations précédentes, leurs ressources, leur expertise et leur expérience sur le terrain pour la formation des jeunes. Ils pourront se former en entrepreneuriat grâce à la formation Build Your Business (BYB). Celle-ci est un programme de formation, créé par une ONG américaine, International Youth Foundation (IYF), avec l’aide de partenaires tels que l’Université de Stellenbosch, Enablis et des bénévoles. Ce programme est destiné aux entrepreneurs actuels ou futurs, avec des cours fondés sur la gestion d’entreprise. Grâce à la présence de Microsoft à Maurice, les jeunes entrepreneurs mauriciens vont avoir la possibilité de bénéficier de ce programme à travers l’ONG WIN Ltd, soutenu par l’Université de Middlesex, la JCI de Curepipe et l’Association Mauricienne des Femmes Chefs d’Entreprises. BYB, comprend 14 modules, aux trois étapes clés – l’auto-apprentissage où le participant passe par des activités sur le CD-ROM (ce qui implique l’alphabétisation informatique de base du participant), la partie théorique et les travaux pratiques sur le terrain. Bruneau Woomed, WIN Board Director et BYB Master Trainer, explique que « Microsoft nous a permis de mettre sur pied ce projet car elle a cru en nos compétences pour dispenser un tel programme et le mener à bien au niveau national. Ce programme de formation vise à apporter les ressources nécessaires aux actuels et futurs entrepreneurs, qui souvent, peinent à trouver des solutions dans la gestion de leur entreprise ». De son côté, la E-Inclusion Foundation, à travers son projet ELIT for Youth, vise à donner la chance à 200 jeunes femmes, avec un faible parcours scolaire, d’accéder aux connaissances en anglais et en informatique. Ces femmes viennent de milieux défavorisés tels que Plaine Verte, Roche Bois, Cité Gabriel Martial, Pailles et Plaisance (Rose Hill). Elles suivront durant 10 mois des cours de English Literacy through IT (ELIT). Ces cours seront offerts avec le soutien de la National Productivity and competitiveness Council (NPCC). Lindsay Pointu, Project Coordinator de la E-Inclusion Foundation, « Microsoft est notre partenaire depuis la création de la Fondation en 2010, ce qui nous permet de proposer des ordinateurs, avec le système d’exploitation Windows et la suite Office, aux organisations de bienfaisance et aux familles défavorisées. Grâce à ce partenariat, nous pouvons aujourd’hui offrir à ces jeunes femmes une certification accréditée par la MQA (Mauritius Qualifications Authority) une fois qu’elles auront complété le cours avec succès. Nous souhaitons qu’elles puissent par la suite intégrer le marché du travail grâce à cette formation ». Par le truchement de tels partenariats avec des organismes à but non lucratifs, Microsoft a pour objectif d’offrir aux jeunes mauriciens les moyens de rêver et d’atteindre leur plein potentiel en leur permettant d’accéder à de meilleures possibilités d’éducation, d’emploi et de démarrage d’entreprise. « Nous sommes heureux de pouvoir compter sur des partenaires locaux tels que WIN et la E-Inclusion Foundation pour la mise en oeuvre de tels projets dans le cadre du programme Youthspark. A Maurice comme ailleurs, les jeunes sont à la fois ceux qui sont les plus sensibles à la conjoncture économique, avec un potentiel et une passion qui les animent. Pour cette raison, YouthSpark se donne pour ambition de doter les jeunes des outils, des connexions, du coup de pouce dont ils ont besoin pour changer le monde. Microsoft croit fermement que nous devons offrir le plus d’opportunités possibles aux jeunes pour qu’ils puissent réaliser leur rêve car l’avenir de la société en dépend. », affirme Caroline Koa Wing, Citizenship and Partners in Learning Project Manager chez Microsoft îles de l’océan Indien et du Pacifique francophone.