La représentante de la Taylor’s University, Jean Lai Jen Jean, était au restaurant Flying Dodo à Bagatelle samedi pour rencontrer les aspirants étudiants mauriciens. Cette année, à l’initiative de l’Overseas Education Centre (OVEC), l’institution malaisienne offre 30 bourses aux jeunes Mauriciens souhaitant y poursuivre des études au niveau diplôme.
Cette rencontre a été l’occasion pour de nombreux jeunes de prendre connaissances des avantages qu’offre cette institution alors que ceux qui sont déjà inscrits pour la nouvelle année académique ont eu droit à un predeparture briefing. « Les diplômes sont reconnus au niveau international et de nombreux jeunes Mauriciens ayant terminé leurs études ont déjà trouvé du travail », souligne Franky Chitson, le directeur de l’OVEC.
Comme chaque année, l’OVEC, qui représente la Taylor’s University depuis presque huit ans, s’assure que l’institution offre des bourses aux jeunes Mauriciens souhaitant y poursuivre leurs études. Cette année, 30 bourses seront offertes. Actuellement, environ 80 Mauriciens sont inscrits dans cette université et plus d’une cinquantaine s’envoleront bientôt pour la Malaisie pour la nouvelle année académique qui débute en août. Les cours d’architecture et de sciences sont ceux qui ont plus la cote auprès des Mauriciens. Ce qui attire les jeunes c’est que cette institution offre une panoplie de formations et met surtout l’accent sur les stages en entreprise. « Nous nous assurons que les étudiants ont l’expérience du travail durant leurs études et la Taylor’s University travaille déjà en collaboration avec plusieurs multinationales de renom. Plus de 50 % de nos diplômés obtiennent du travail après leurs études », explique Jean Lai Jen Jean. « We focus on graduates capabilities and we prepare our students to be good employees. You are not coming to experience Malaysia but an international campus ». L’institution travaille également en étroite collaboration avec plusieurs universités britanniques et américaines afin de délivrer à ses étudiants un diplôme reconnu au niveau international.
Lors du salon samedi, plusieurs jeunes ont eu l’opportunité de discuter avec la représentante de la Taylor’s University et de postuler pour une bourse. Ceux qui ont suivi le predeparture briefing ont eu un aperçu des différents aspects de la vie sur le campus pour les aider durant leurs parcours dans cette institution.
Franky Chitson souligne pour sa part que les huit années de collaboration avec la Taylor’s University ont toujours été fructueuses et que les jeunes Mauriciens ayant déjà obtenu leurs diplômes ont tous réussi à obtenir l’emploi qui leur convient. « La qualité de l’enseignement ainsi que les opportunités qu’offre cette institution attirent chaque année beaucoup de Mauriciens et les possibilités de bourses sont une façon pour permettre à ceux qui n’ont pas de grands moyens de toujours songer à y faire leurs études », dit-il. L’OVEC est l’official scholarship et visa centre de Taylor’s University et Franky Chitson se réjouit d’une telle collaboration qui, dit-il, offre plusieurs opportunités aux Mauriciens souhaitant poursuivre des études à l’étranger. La Taylor’s University est classée en tant que No 1 private University en Malaisie. Elle compte la première culinary school qui a remporté le D-Setara Award qui récompense les meilleures écoles culinaires. Située à Kuala Lumpur, elle compte trois campus dotés de facilités de dernier cri, offrant ainsi une panoplie de cours dans plusieurs domaines, notamment business, hopitality, architecture, communication, design, engineering, computing, biosciences, médecine et loi. L’université a été le seul établissement d’enseignement supérieur à être honoré par le Prix Putra Brand Icon en 2013. Elle a également reçu le « Gold Award » dans la catégorie « Education & Learning » pour la quatrième année consécutive.