Rue Desforges à Port-Louis (au 51, SSR Street). L’Institut d’art contemporain de l’océan Indien (ICAIO), dont le directeur est l`artiste Salim Currimjee, se présente comme un parcours artistique qui s`incarne à travers une proposition pédagogique. Le projet a pour but d`offrir aux jeunes une éducation artistique dans la capitale en créant un point de rencontre entre ces jeunes et des oeuvres d`artistes de renom. L`art sera ainsi la respiration et l`inspiration dans l`éducation scolaire, la construction personnelle, citoyenne de l`enfant (de 10 à 14 ans). Une première expérience a eu lieu en mai dernier avec l`artiste contemporaine indienne Nalini Malani dont l`exposition « Stories retold » (28 mai au 28 août 2015) a permis à des jeunes de différents établissements scolaires et ceux du Centre communautaire de Baie du Tombeau, entre autres, d’accéder à ses travaux. L’artiste a pu également échanger avec d`autres artistes et étudiants du tertiaire au Rabindranath Tagore Institute, l`Institut Mahatma Gandhi, et l`Institut français de Maurice. Il faut souligner que cet institut qui occupe 80m2 à la rue Deforges (avec deux galeries), entre les passants pressés, les magasins et maisons familiales, est un lieu idéal pour exposer toute l`année des artistes de la région océan Indien voguant sur la mer démontée de l`art contemporain. L`ICAIO se veut un lieu d`effervescence artistique, transfrontalière et multidisciplinaire, qui manquait à Maurice, et conforme à la notion de « Workshop » où peuvent se côtoyer tous les types de créations artistiques actuelles. On nous promet, outre l`éducation artistique des jeunes des résidences, quatre expositions par an, accueillant des artistes de la région ainsi que des conservateurs ou critiques d’art, tous exerçant leur activité en redynamisant l`art dans la région et en fédérant sur un projet commun autour de cultures ayant un réservoir commun. L’Institut d’art contemporain de l’océan Indien (ICAIO) tient une place unique à Maurice par sa liberté (institut à but non lucratif, créé et dirigé par Salim Currimjee depuis mais 2015), la vitalité du projet proposé : développer l`esprit critique, aborder la question de l`éducation artistique, entamer un dialogue autour de l`art contemporain et développer un programme culturel susceptible d`attirer aussi les visiteurs étrangers. Etudiants, artistes, pourront bénéficier d`une visite guidée pendant les expositions en cours (de 8h30 à 17 h) sur rendez-vous (info@icaio.org). La diversité culturelle de Maurice peut être un atout pour penser une éducation artistique selon les besoins des jeunes mauriciens. L’ICAIO insiste sur des actions en direction du monde scolaire, et en particulier aux jeunes qui font face à des problèmes dans leur apprentissage et leur éducation. Parmi les organisations qui prennent en charge l’éducation des exclus du système scolaire classique, on peut citer entre autres, Tipa, Lakaz zanfan, Ecole de vie ou SOS village qui figurent dans le programme de l`institut… Le rôle de la création artistique dans le développement et l’épanouissement de l’enfant a été largement démontré par divers travaux scientifiques. Pour L’ICAIO c’est définitivement une expérience pionnière de démocratisation culturelle, fondée sur une approche historique, sociologique et une politique des arts qui se veut alternative et critique.