La prochaine grande révolution sera la 5G. Ce réseau internet, très rapide et très économe en énergie, permettra à environ 1 million d’objets au kilomètre carré de se connecter et de communiquer entre eux.

La 5G va pouvoir connecter nettement plus d’objets, d’équipements, de voitures, etc. Cela va engendrer une modifi cation des usages, car elle pourra gérer un volume beaucoup plus important de données, de connexions simultanées, d’utilisation. La 4G fut la promesse d’une vie mobile plus rapide dans un monde où la 3G avait déjà bouleversé les habitudes. L’arrivée annoncée de la 5G commence à faire fantasmer le plus grand nombre avec des annonces de débits à la limite de l’indécence technologique. Que va-t-elle changer au juste ? C’est l’évolution des réseaux qui permettra d’avoir des débits beaucoup plus élevés soit 10 fois plus que les plus rapides du moment, 100 fois en moyenne les débits moyens de la 4G et un temps de latence le plus bas possible.

En revanche, la 5G ne remplace pas la 4G ou même la 3G qui existeront toujours en parallèle. Par exemple, la montre d’un piéton signalera sa présence pour traverser la rue, les feux se mettront alors au rouge pour les voitures. Les véhicules autonomes seront prévenus et freineront, mais informeront aussi les voitures derrière eux. A Barcelone, à l’occasion du Salon international du mobile (MWC), la 5G fut de tous les halls, sur toutes les lèvres. De Qualcomm à Huawei, de la maison à la ville intelligente, pour les voitures, les robots ou les objets connectés, on a vu du « 5 » partout.