Présenté comme le cheval à battre, Tales Of Bravery a été exact au rendez-vous dimanche dernier en remportant la Coupe d’Or, dernière classique de notre calendrier hippique. Le porte-drapeau de l’écurie Maingard s’est adjugé sa deuxième classique à Maurice après le Barbé remporté plus tôt dans la saison. Il devient ainsi le sixième cheval à avoir réussi le doublé Barbé-Coupe d’Or après Azul (1977), Lalldheer (1981), Noble Salute (1983), Wild Amber (1988) et Hinterland (2004). Avec cette victoire, il se voit affublé du titre de meilleur miler et succède, au palmarès, à Il Saggiatore qui avait remporté la palme une année plus tôt. Cette journée dominicale a aussi vu la razzia de l’écurie Vincent Allet qui a fait feu de tout bois avec Blue Lord, Rasheed, Istiqraar et l’outsider Sheriff Marshall. Rasheed et Istiqraar furent confiés à Geroudis et Pier Corné Orffer pilotait Sheriff Marshall après que Derreck David ait dû déclarer forfait après s’être fracturé un orteil sur Vettel dans la grande course. A retenir la belle démonstration d’Albert Mooney, la première de Starspangledbanner et de l’apprenti Niven Marday, le pillar to post de Rulerofmyheart et le puissant finish d’Inside Out, les autres vainqueurs de cette journée qui s’est déroulée devant une bonne assistance et par un temps splendide.
Cette épreuve fut toutefois entachée par un incident qui aurait pu avoir de graves conséquences survenu après deux cents mètres de course lorsque Vettel fut sévèrement gêné par Liquid Motion qui se rabattit brusquement à la cord, lui-même gêné par Sweto Slew et Seeking Angelo. Ne pouvant se porter aux avant-postes, ses chances furent dès lors anéanties au grand dam de ses nombreux fans.
Ce fut finalement Tandragee qui se retrouva à diriger les opérations. A son extérieur on retrouvait Soweto Slew, en troisième position côté corde, Seeking Angelo qui précédait Liquid Motion, Tales Of Bravery, à son extérieur Intercontinental, Vettel était septième et évoluait à l’intérieur d’Ice Axe alors que Seattle Ice, Polar Bound et Elusive River occupaient les derniers rangs.
Tandragee ne lança pas la course sur des bases élevées et au passage du Tombeau Malartic on nota que le rythme baissa en intensité. Moment choisi par Geroudis pour améliorer la position d’Intercontinental mais le Sud-Africain dut vite déchanter avec Tales Of Bravery forçant sa monture à l’extérieur. Il dut ainsi couvrir plus de terrain que prévu.
Le rythme baissa davantage en intensité avant que les choses sérieuses ne débutèrent à la rue du Gouvernement. Les deux chevaux de l’écurie Gujadhur avaient les choses bien en main mais c’était évident qu’ils étaient à la merci des finisseurs qui attendaient patiemment la dernière ligne droite pour se mettre en évidence.
Soweto Slew accrocha sérieusement Tandragee au sortir du virage  pour mettre le nez à la fenêtre. Mais sa tenue étant sujette à caution, il ne put prolonger son effort. Liquid Motion fut lancé à l’intérieur par Cédric Ségéon tandis qu’Andrew Fortune choisit l’option extérieure sur Tales Of Bravery. Quant à Intercontinental, désavantagé par la physionomie de la course, il s’amena en pleine piste sous la monte de Johnny Geroudis.
La lutte fut brève car dès qu’Andrew Fortune lui demanda de passer la surmultipliée, Tales Of Bravery sortit la meilleure accélération pour rallier le but en vainqueur devant Liquid Motion qui, fidèle à son habitude, se montra très combatif. Intercontinental conserva le bénéfice du deuxième accessit tandis que Polar Bound, longtemps aperçu à l’arrière-garde, termina sur une plaisante note pour compléter le quartet. Tales Of Bravery boucla les 1600m en 1.36.42 et inscrivit sa troisième victoire sur notre turf avec autant de jockeys différents.
Avec la victoire de Tales Of Bravery, le championnat des écuries demeure plus que jamais ouvert et il n’est pas exclu que le titre soit décidé lors de l’ultime journée. On peut d’ores et déjà annoncer que le mois de novembre sera très chaud.