Annoncée pour la fin du deuxième trimestre cette année, la distillerie d’éthanol d’Omnicane est encore un vaste chantier. Toutefois, les travaux semblent avancer avec l’installation des premières cuves. Le bassin de traitement des eaux a également été aménagé, tandis que les ouvriers de Forges Tardieu s’affairent à mettre en place de nouveaux équipements. Omnicane n’a toutefois pas voulu en dire plus sur l’entrée en opération de la distillerie pour le moment.
Le site d’Omnicane ressemble en ce moment à une fourmilière avec le nombre de personnes s’activant pour la mise en place de cette nouvelle aile du cluster de La Baraque. La distillerie d’éthanol, d’une capacité de production de 25 millions de litres par an, sera accompagnée d’une unité de carbon burn out et d’un centre de traitement des eaux usées. Ces installations viendront s’ajouter aux autres unités déjà en opération au cluster de La Baraque, à savoir l’usine sucrière, la raffinerie et la centrale thermique.
Omnicane a investi un Rs 1 milliard dans ce projet qui commence enfin à prendre forme après des années d’attente. Une partie des équipements viennent de l’ancienne usine Alcodis de Rose-Belle. De nouveaux équipements ont aussi été acquis pour améliorer la performance et limiter l’impact sur l’environnement. L’unité de fermentation, par exemple, a été fournie par les experts français d’HONORE SAS.
Lors d’une réunion d’explication aux habitants du village en début d’année, Rajiv Ramlugon, Chief Sustainability Officer chez Omnicane, avait laissé entendre que le stockage des produits se fera dans des cuves fermées afin d’éviter des problèmes liés aux mauvaises odeurs.
La vinasse, sous-produit de la distillation de mélasse en éthanol, sera elle convertie en Concentrated Molasses Stillage (CMS) qui sera par la suite utilisé par l’usine Island Renewable Fertilizers pour la production de biofertilisant.
Les 25 tonnes de CO2 captés de l’unité de fermentation par jour seront transformés en gaz carbonique. Omnicane s’attend ainsi à produire 7 500 tonnes de gaz carbonique par an.
Quant aux effluents, ils seront dirigés vers la station de traitement. L’eau sera réutilisée pour l’irrigation.
Omnicane a déjà commencé à recruter de la main-d’oeuvre pour ce projet. Aucune indication quant au nombre exact de postes à pourvoir n’a toutefois été communiquée.
L’éthanol produit par Omnicane sera destiné au marché européen, à moins que d’ici là, un accord soit trouvé avec les autorités mauriciennes pour son utilisation sur le marché local. Mélangé à l’essence, l’éthanol est utilisé comme carburant dans certains pays.