La Beau Plan Smart City amorce une étape majeure de son développement à compter du mois prochain, avec son lancement officiel couplé au démarrage des gros chantiers prévus dans la première phase de ce projet. Rs 3 milliards seront investies dans cette ville intelligente sur les trois prochaines années.

La Smart City couvrira 236 hectares et sera stratégiquement située dans le nord du pays. Un de ses atouts majeurs sera son “waterfront” unique en son genre donnant sur un lac central autour duquel graviteront des boutiques et des bureaux. La culture et l’éducation seront aussi présentes dans la Beau Plan Smart City.

Enclenché depuis 2016, ce vaste chantier verra d’abord se concrétiser un pôle commercial (“Retail park”) avec des espaces constructibles de 11 000 m2, dont les travaux devraient démarrer en juillet, explique Nicolas Eynaud, Real Estate Development Executive de Novaterra. Ce “Retail park” comprendra 50 boutiques et un supermarché de 2 400 m2, qui sera opéré par l’enseigne Intermart. Le “Retail park”, à lui seul, nécessitera une enveloppe de Rs 880 millions. Son ouverture est prévue pour octobre 2020.

La première phase des travaux prévoit également la mise en place d’un complexe de bureaux (“Office park”) de 12 000 m2, dont la construction débutera au 1er trimestre 2020. Ce complexe nécessitera un investissement de Rs 685 millions. Également prévu : un complexe résidentiel comprenant 76 unités, dont la construction devrait également débuter au premier trimestre 2020. La phase de commercialisation pour ces résidences sera lancée le mois prochain, du moins pour la première partie des résidences qui seront construites, soit 26 unités.

La Beau Plan Smart City prévoit également un Business Hotel. À cet effet, le groupe Terra, initiateur de la Beau Plan Smart City, est en discussion avec un groupe britannique pour la gestion de l’établissement. L’hôtel qui aura vue sur le lac comprendra 50 chambres. Le début des travaux de construction est annoncé pour les premiers mois de 2020.

À 5 minutes de la Smart City, à Balaclava, Terra créera aussi une zone de développement. Celle-ci comprendra notamment un “integrated golf & lifestyle estate”.

La Smart City sera reliée à Balaclava par un « espace public » pour faire du jogging, qui sera développé sur 17 arpents et s’étalera sur 6 km de long. Par ailleurs, durant la première phase de développement de la Smart City, Terra compte investir massivement dans l’amélioration des infrastructures d’accès, notamment concernant les deux ronds-points de Beau-Plan et Pamplemousses. « Ces deux ronds-points sont même un peu dangereux car il y a eu des accidents dans le passé. Nous comptons améliorer ces Infrastructures pour permettre une meilleure circulation sur l’autoroute tout en facilitant l’accès à la Smart City », explique Nicolas Eynaud. Des investissements de Rs 750 millions sont ainsi prévus en termes d’infrastructures uniquement, dans le but de permettre un meilleur accès à la Smart City.

L’accessibilité joue un rôle majeur dans le succès d’une Smart City, selon Nicolas Enouf. La ville intelligente, à mi-parcours entre Port-Louis et Grand-Baie, sera située à 20 minutes d’Ébène. À noter que Beau-Plan reçoit déjà la visite de 100 000 personnes par an, notamment à L’Aventure du Sucre, et que 2 000 personnes travaillent déjà à Beau-Plan.