La construction d’un projet foncier de plus d’une centaine de villas sur quelque 20 arpents de la plage de La Cambuse par le groupe Currimjee Jeewanjee inquiète les habitants. Bien que les promoteurs se veulent rassurants, les habitants soutenus par le Forum Citoyens Libres (FCL) et la Platform Sov Nou Laplaz (PSNL) craignent la privatisation de cette plage publique « très fréquentée par les Mauriciens ». Pour sa réalisation, la délocalisation de la National Coast Guard (NCG) serait envisagée.
Le rétrecissement de la plage publique de La Cambuse est imminent. Avec le projet foncier que compte réaliser le groupe Currimjee Jeewanjee sur une vingtaine d’arpents sans compter la déviation routière actuellement à l’étude, la FCL, partenaire dans son combat avec la PSNL, dit attendre des réponses concrètes de la part des promoteurs. Lors d’une site visit, il y a quelques semaines, ces derniers ont fait l’éloge de ce projet qui comprend la délocalisation de la National Coast Guard. Une mesure qui ne fait pas des heureux du côté de la force policière. « La formation des policiers et des sauveteurs se fait à cet endroit, où la mer est très agitée. Si nous sommes délocalisés, rien ne nous assure que nous y aurons accès. D’ailleurs, c’est un espace très paisible et idéal pour nos formations », explique un officier de la NCG. Il est soutenu dans ses propos par Georges Ah-Yan, leader du FCL et porte-parole de la PSNL. « Cette plage est très fréquentée par les Mauriciens. Elle est très appréciée, idéale pour les pique-niques. D’ailleurs, c’est une des rares plages du Sud toujours accessible », explique ce dernier. « Nous ne pouvons accepter qu’il y ait une déviation routière. Cela découragera les Mauriciens à profiter de cet espace ». La PSNL, qui affirme « ne pas être contre les projets de développement », espère avoir l’assurance qu’il n’y aura aucune privatisation de la plage. Bien que le projet soit toujours en phase de discussions avec les stakeholders et les habitants de la région, la PSNL a demandé à ce que les plans du projet leur soient présentés. « Nous avons rencontré les promoteurs récemment et c’était une rencontre très cordiale. Lors d’une site visit, ces derniers ont présenté les grandes lignes de ce projet », dit M. Ah-Yan, qui indique que les plans soumis par le groupe seront étudiés par Vasant Jugroo, spécialiste de l’environnement qui a rejoint la cause de la PSNL depuis quelques mois.
Les habitants, eux, espèrent que cette plage gardera son cachet pittoresque. La PSNL réclame l’agrandissement de celle-ci afin de permettre aux Mauriciens de mieux en profiter.