Pour marquer la Journée internationale de la Famille le 15 mai, le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille organise une rencontre consultative avec les organisations religieuses et socioculturelles sous le “Shared-Faith belief programme”, à La Cannelle, au Domaine Les Pailles. Le but est d’apporter leur contribution à l’agenda post-2015 dans le cadre de la consolidation de l’institution familiale. C’est ce qu’a annoncé la ministre de tutelle Mireille Martin lors d’une conférence de presse à Port-Louis ce matin. Le ministère prévoit aussi une journée récréative sur une base régionale, à l’intention de la famille, le dimanche 18 mai.
La ministre Martin indique que ce programme, lancé en 2013, avait pour objectif premier d’aider à combattre la violence domestique. Les représentants religieux, ayant une influence sur la vie des gens, pourraient aider l’institution familiale, laisse-t-elle entendre. D’où l’idée de cette rencontre consultative du 15 mai, poursuit-elle. « Ce sera l’occasion pour eux de réfléchir sur ce qu’ils pourraient apporter pour consolider la famille. Nous pensons que leurs réflexions viendront enrichir le débat et pourraient être incluses dans l’agenda post-2015 », affirme Mireille Martin.
La ministre indique que, depuis la mise en place de ce programme, les participants ont été partie prenante de plusieurs activités du ministère, dont la marche contre la violence domestique en février, et qu’ils ont suivi de nombreux programmes de formation en tant que formateurs, dont le “premarital councelling”. Ils recevront leur certificat le 15 mai, fait-elle ressortir. « Ce sera un moment de partage d’idées pour qu’il y ait plus de paix et d’harmonie dans la famille », avance Mireille Martin. Ce sera aussi l’occasion pour eux de partager leur expérience sur les programmes qu’ils animent. Mireille Martin annonce aussi le lancement d’un livret sur le “counselling”.
La deuxième activité qu’organise le ministère pour marquer cette journée est d’ordre récréatif. Le but est de donner l’occasion aux Mauriciens de participer à des activités récréatives en famille, surtout à un moment où chaque membre a tendance à faire des activités séparément avec leurs amis. Avec le concours de cinq centres sociaux et six centres communautaires, cette journée récréative sera organisée sur une base régionale pour faciliter l’accès à un maximum de familles. Les centres concernés se trouvent à Grand-Baie, Mare-Longue, L’Amitié, Brisée-Verdière, Ernest Laurent, La Source, Case Noyale, Rivière-des-Anguilles et Surinam, La Marie et Coromandel. Au programme : jeux divers (minigolf, bowling, fléchettes, équitation, bongo…), applications de henné, magiciens, châteaux gonflables et distribution de corbeilles ménagères, entre autres. Les activités se tiendront de 10 à 18 heures. Certaines seront payantes, allant de Rs 5 à Rs 25.  La ministre précise que les activités seront les mêmes dans les 11 lieux et que chacun abritera un “Food Court” pour que les familles n’aient pas à se déplacer pour le déjeuner ou le goûter. Le lancement officiel de la journée récréative aura lieu à Grand-Baie.