Connu sous le sobriquet du Frenchy American, le chef Gilles Épié est la “star” de la cuisine. Il a été nommé  chef étoilé Michelin grâce à son menu concocté sur-mesure : du saumon à l’huile dans sa marinade aromatique. Gilles Épié est aussi l’ami des grands noms du showbiz, comme Slash, l’ex-guitariste de Guns N’Roses, Michel Polnareff, Bruce Springsteen ou encore Joan Collins, entre autres… Il invite les amoureux de la haute gastronomie à découvrir sa cuisine autour de deux dîners les 11 et 12 mai à La Clef des Champs, Floréal.  
La particularité de ce grand chef est qu’il n’utilise jamais plus de « quatre saveurs » dans la préparation de ses plats. Il est connu en France et ailleurs pour ses créations de recettes audacieuses, sans beurre ni crème. Ses références restent Michel Kéréver, Jean-Pierre Coffe et la nouvelle cuisine découverte chez François Clerc, où il devient son adjoint. Gilles Épié est un bosseur et ne s’en cache pas. « J’ai appris la cuisine avec ma mère. Je n’étais pas doué pour l’école. Je trouve que le travail manuel doit exister, autrement on tuerait l’artisanat. La cuisine, c’est un métier de flair où on apprend sur le tas. » Lui-même a démarré son apprentissage en cuisine à l’âge de 14 ans avec Alain Senderens. Gilles Épié marque une pause et avoue qu’au coeur de sa cuisine, il s’offre la plus belle balade du monde. « On est au milieu du plus beau jardin du monde avec les épices, les légumes, les fruits… En France, on a de la chance d’avoir la coquille St-Jacques au goût de noisette. » À Maurice, il a eu la possibilité de visiter notre marché et trouve dommage que le poisson ne soit pas conservé au milieu de la glace.
Quand on le questionne sur la provenance du safran dans un des desserts qui figure au menu, à savoir le mille-feuille glacé aux fruits rouges et au safran,  Gilles Épié évoque, avec subtilité, qu’en cuisine, tout est une question de saveur et d’équilibre entre la présentation, le goût et la mise en bouche. « Il faut qu’un plat se démarque. Je ne mets pas plus de quatre saveurs dans mes plats pour ne pas perdre le goût du produit. J’aime quand il y a cette explosion de goûts. » Gilles Épié a été à 22 ans le plus jeune chef étoilé de France. Les Etats-Unis, il en a fait son port d’attache pendant un certain temps. Grâce à son ami Alain Ducasse, il fera la connaissance de l’artiste japonais millionnaire Hiro Yamagata, propriétaire de  L’Orangerie, à Los Angeles. Ce dernier décide d’engager Gilles Épié et, de là, Gilles se fera un nom auprès des célébrités du showbiz.
La joie de Jacqueline Dalais
Elle est aux anges Jacqueline Dalais. «J’ai toujours admiré le chef Gilles Épié et je lui ai téléphoné pour qu’il vienne à Maurice. Au départ, il m’a complètement ignoré, même si je lui avais fait parvenir tous les articles de presse me concernant. Mais j’ai insisté. Et aujourd’hui, je suis heureuse de l’accueillir pour la célébration de quatre dîners d’exception. Les premiers ayant eu lieu les 8 et 9 mai. » Gilles Épié, qui en est à sa première visite à Maurice et chez Jacqueline Dalais, qualifie sa venue à La Clé des Champs comme « impressionnante », « une expérience à renouveler ». C’est au Citrus Etoile, dans le VIIIe arrondissement de Paris, que Gilles Épié a lancé son restaurant, dont un coin spécial pour ses amis stars. À Maurice, il sera au fourneau de La Clé les Champs, avenue Queen Mary, à Floréal. Dîner au choix au coût de Rs 2 800 ou Rs 3 300, incluant la TVA. Des réservations sont possibles sur le 686-3458.