Favori battu lors de la journée inaugurale, Everest sera en quête de rachat ce samedi dans ce premier Groupe 2 de la saison 2016. Le gris de l’entraînement Rousset, qui avait peut-être trouvé les 1400m trop courts pour ses réelles aptitudes le 26 mars dernier, sera mieux servi par la distance légèrement rallongée, un parcours sur lequel il compte deux victoires au Champ de Mars. Pour l’épauler dans sa mission, il pourra compter sur son compagnon d’entraînement Rear Admiral, qui aura pour lui de porter un léger handicap et qui s’élancera d’un bon couloir. Cependant, la course n’est pas pour autant gagnée pour la bande à Gilbert Rousset car elle devra aussi compter avec le duo de choix de Gujadhur composé de Reim et Tandragee.
Avec ces deux formations engageant chacune une doublure, autant dire que la tactique comptera pour beaucoup dans cette épreuve. C’est toutefois l’entraînement Rousset qui semble avoir les cartes en main avec Rear Admiral qui pourrait diriger les opérations. Ce compétiteur est doté d’un excellent pas initial et son bon numéro de corde est un atout non-négligeable. De plus, vu qu’il vient tenter sa chance à un échelon supérieur, Rear Admiral a tout intérêt à se placer devant les principaux favoris et miser sur son handicap favorable pour mettre toutes les chances de son côté. Ce qu’il faut retenir au sujet de Rear Admiral, c’est qu’il compte beaucoup de travail avec pas moins de douze galops sous les sabots. Nous pensons qu’il tentera crânement sa chance à l’avant et sa candidature ne doit pas être prise à la légère.
Son compagnon d’entraînement, Everest, a lui l’avantage d’avoir un galop de course dans les jambes. Le gris est doté de suffisamment de vitesse d’exécution pour surmonter sa ligne quelconque et se placer dans la foulée de son compagnon d’écurie. Sur la distance du jour, il devrait prendre moins de temps à enclencher. Nous pensons qu’il a largement les moyens de reprendre son compagnon d’écurie dans la dernière ligne droite.
En embuscade on devrait retrouver Reim. Le porte-drapeau de la famille Gujadhur n’a une fois de plus pas été gâté par le tirage, mais ceci n’est pas nécessairement un désavantage sur le parcours du jour vu qu’il aura pratiquement la moitié de la ligne droite pour bien se placer. Le fait de ne pas s’élancer à l’intérieur peut aussi jouer en sa faveur en ce sens qu’il ne sera pas pris au piège d’être enfermé dans un petoton compact. Reim, faut-il le rappeler, n’est pas rapide au départ. Ce n’est qu’après une centaine de mètres qu’il commence à déveloper son action. Sur 1500m, nous pensons qu’il a une marge de manoeuvre plus importante dans sa quête d’un bon placement. Nous prévoyons de le voir dans le dos de Rear Admiral, avec Noel Callow se réservant le droit de prendre le first run sur ses adversaires. Dans ces conditions, il sera un sérieux prétendant à la victoire, d’autant qu’il donne l’impression de s’être mieux acclimaté à notre piste circulaire.
Dépendant du rythme qui sera proposé par l’éventuel meneur, on devrait retrouver au finish Desert Sheik et Tandragee. Le premier nommé, souvent malchanceux, a bénéficié d’une bonne préparation en vue de cette course. Toutefois, avec les principaux prétendants qui ont déjà un galop de course sous la ceinture, une place paraît plus dans ses cordes. Tandragee est un habitué de ce genre de rendez-vous. Choix de Yashin Emamdee, sa candidature mérite d’être retenue. S’il n’est pas trop distancé, il fera sentir sa présence.
Quant aux deux bottom weights Azapel et Ashanti Gold, leur tâche ne s’annonce guère évidente. Le premier nommé peut tout au plus prétendre à un petit chèque vu qu’il s’élancera à la corde. Quant au deuxième, troisième gris de l’épreuve, il a toujours démontré ses limites à ce niveau et sa mauvaise ligne n’est pas pour arranger les choses.
Nous ferons d’Everest le vainqueur de cette épreuve mais de peu devant Reim avec Rear Admiral et Tandragee complétant le quartet.