Bulsara qui fait la leçon aux jeunots. C’était une possibilité vu que le « vieux » était dans une superbe condition et qu’il était aussi le meilleur finisseur du lot. Une première lors de la quatrième journée seulement pour Ramapatee Gujadhur, ce n’est pas une surprise en soi dans le sens où l’entraîneur n’avait pas de grandes chances lors des journées précédentes. Voir Bulsara émerger en ligne droite a été un réel plaisir et il faut féliciter tout l’entourage de ce très bon compétiteur pour cette victoire.
Que dire de cette épreuve sinon qu’on s’attendait à assister à une belle joute et même si Bulsara l’emporta avec une certaine marge, on doit quelque part reconnaître que l’épreuve fut palpitante.
On avait quelque part prévu que Polar Royale allait diriger les opérations vu qu’il avait suivi Ryder Cup de près à sa reprise avec la compétition. On ne fut alors nullement surpris de voir Derreck David lancer sa monture dans le rôle de leader. L’épreuve fut alors lancée sur un bon tempo et cette tactique empêcha toute tentative de la part des autres adversaires. Surtout des numéros deux des entraîneurs qui avaient engagé plus d’un partant.
Ce ne fut qu’à partir du Tombeau Malartic qu’on vit Captain Firth se mettre en évidence, suivi de Ice Axe. Il faudrait peut-être faire ressortir que Love Struck trébucha au 1200m et se retrouva plus en retrait que prévu. Reste qu’il précéda Bulsara durant tout le parcours. Derreck David décida à bon escient de ne pas suivre l’accélération de Captain Firth qui était présent pour s’assurer qu’il y avait du rythme dans la course. Il en était de même pour Ice Axe.
Cependant, on ne comprend pas pourquoi le Sud-Africain a contré l’attaque de Emerald Approach. On aurait accepté qu’il déboite sa monture et soit resté tranquille dans son pas en attendant la dernière courbe. Avait-il oublié qu’il avait demandé à son cheval d’effectuer un effort dans la partie initiale et qu’il ne pouvait s’offrir le même luxe face aux chevaux de l’élite dont un certain Bulsara qui avait déjà démontré de quoi il est capable.
Ainsi, au lieu de camper sur sa position, il demanda à Polar Royale de prendre le large pour aborder la ligne droite avec une certaine marge. Mais, comme il fallait s’y attendre, le cheval de Gilbert Rousset faiblit dans les derniers mètres et se fit déposer par un Bulsara conquérant.
Love Struck fut contraint à faire les extérieurs dans le dernier tournant. Il termina en puissance avant d’échouer à une tête de Polar Royale. La quatrième place revint à Skippyjon Jones.
Le nouveau One Cool Dude se contenta de la sixième place, assez loin du vainqueur. On mettra cette performance sur le compte d’une entrée timide en la matière même s’il a l’excuse d’avoir été incommodé au début de la ligne droite finale et son jockey déclare qu’il s’est montré « green ». Il devrait courir en progrès à sa prochaine tentative.
Bulsara, lui, sera sans nul doute, aligné dans des courses spécifiques pour des objectifs précis. On devrait le revoir dans la Barbé Cup et sans nul doute le Maiden. Il devrait en être de même pour Love Struck qui est capable de se hisser au niveau des meilleurs à l’occasion. Il faut aussi souligner qu’il avait été affecté par une gêne au 1300m et trébucha. Cependant, il y eut une certaine déception du côté de Francois Bernardus de qui on attendait mieux. Certes, il fut gêné quand Polar Royale se dirigea vers l’intérieur pour prendre les devants et il heurta aussi les barres. Mais une vérification par le vétérinaire du club ne démontra aucune gêne au niveau de ses membres. Même Liquid Motion peut être considéré comme ayant moins bien couru que l’attendait son entourage. Son compagnon de box, Skippyjon Jones, confirma, lui, la bonne forme démontrée à l’entraînement.
Les autres courses
La 673e de Gilbert Rousset

1. Pas de surprise dans la première course avec le favori Bright Shining qui l’emporta plutôt facilement. Et de deux pour Raj Ramdin et Mark Neisius après la victoire de Shield Of Thunder une semaine plus tôt. Mark Neisius prit l’option de placer sa monture en quatrième position alors que Fire Curtain et Torero luttaient pour le commandement. Ce dernier profita du fait qu’il était placé à l’intérieur pour prendre les devants peu avant le Tombeau Malartic. Si Torero tenta de réduire quelqeu peu l’allure par la suite, il eut vite Fire Curtain à ses trousses. Pendant ce temps, Bright Shining courait à son aise. Par contre, Glory Boy eut un parcours difficile en troisième épaisseur. Dans la dernière courbe, Mark Neisius prit l’option intérieure pour ne pas avoir à faire les extérieurs. Il déboîta ensuite sa monture pour aller à la recherche de Torero avant de le repousser à plus d’une longueur à l’arrivée. Parkwood termina plaisamment pour prendre la troisième place devant Glory Boy et Tiger Master. Il est à noter que cette 1e épreuve était réservée aux chevaux qui gagné lors de leurs dernières cinq tentatives avant 2015.