Green Keeper et sa meute de poursuivants : c’est en ces termes qu’on pourrait résumer l’épreuve principale de cette 7e journée qui sera disputée sur 1500m et qui accueille 10 partants. On prévoit une course rapide où le petit champion de l’écurie Rousset essaiera d’écoeurer ses adversaires en essayant de leur couper le souffle. Mais rien ne dit qu’il aura le champ libre pour faire à sa guise vu que l’écurie Gujadhur semble avoir pris ses précautions. On peut ainsi s’attendre que le porte-drapeau de l’écurie Rousset n’ait pas une course de tout repos ou qu’il soit titillé dans le parcours pour qu’il soit plus vulnérable par la suite. La question qui revient sur les lèvres est qui pourra pousser Green Keeper dans ses derniers retranchements. La réponse semble toute faite avec Exclaim’N’Exclude qui portera des oeillères pour la première fois. Le port de ce harnachement peut susciter certaines interrogations dans le sens où ce cheval s’aventure pour la première fois au-delà de 1450m – le plus long parcours sur lequel il a été aligné en Afrique du Sud -, alors que d’après son pedigree il est limité staminawise. Espérons que nous nous trompons à ce sujet et qu’il soit en mesure de progresser sur ce qu’il avait démontré dans la Duchesse.
Il y a aussi Solar Symbol qui pourrait aussi se mettre au diapason de son compagnon d’écurie car il se trouve juste aux côtés de Green Keeper. Devant l’optique que Green Keeper soit inquiété à l’avant, l’écurie Rousset aligne également Intercontinental pour avoir toutes les chances de son côté. Pour quelque part se retrouver au même niveau que l’écurie Rousset, Gujadhur aligne aussi Acuppa, le cheval champion de 2011, qui a été choisi par Robbie Burke. Il a été bien préparé pour cette course et a aussi réalisé des galops intéressants. Il aura toutefois un petit désavantage face à ses principaux adversaires. Il sera à sa reprise avec la compétition alors qu’eux ont déjà une course sous les sabots.
Tout ce qu’espèrent les turfistes, c’est qu’on ait droit à une course digne de ce nom et que chaque concurrent coure sa chance. Reste qu’on peut toujours se demander si Exclaim’N’Exclude ou Solar Symbol sont aussi véloces que Green Keeper ou si ce dernier peut prendre le risque de démarrer tranquillement — les autres pourraient alors avoir tout le temps nécessaire pour l’inquiéter — et attendre le moment opportun pour prendre la poudre d’escampette. Si Green Keeper opte pour la première solution, rien n’est sûr quant à son comportement. Il pourrait se montrer ardent, se dépenser prématurément et terminer son parcours sur les genoux. Le mieux pour lui sera de ne pas être bousculé à l’ouverture des stalles et trouver tranquillement son rythme de croisière. Dans ce cas, on voit difficilement ses poursuivants les plus proches l’inquiéter, à moins que Exclaim’N’Exclude, avec le port des oeillères, ne se hisse à son niveau en terme de vitesse pure. Cependant, on ne voit pas l’écurie Gujadhur s’exposer au risque de «brûler» un cheval comme Exclaim’N’Exclude dans le seul but de remporter à tout prix une course.
Prenons en considération que Green Keeper soit seul en tête mais que ses poursuivants ne soient pas aussi distancés que d’habitude. Là encore, on trouve que ceux qui peuvent espérer être dans son sillage sont toujours Exclaim’N’Exclude et Solar Symbol, avec le résultat que ces derniers pourraient s’être émoussés sans toutefois avoir pu faire de sorte que Green Keeper se retrouve dans les mêmes dispositions qu’eux. Ce qui fait que ce sera toujours aux autres de venir reprendre le leader. Sans vouloir diminuer les mérites de Acuppa, la logique voudrait qu’il soit précédé par Intercontinental dans le parcours vu que la monture de Nishal Teeha est mieux placée au départ. Il pourrait certes tenter quelque chose à mi-course mais pourrait aussi être contraint à faire les extérieurs car le jockey mauricien ne se laissera pas faire.
Des autres partants engagés, Seattle Ice est capable – il l’a déjà démontré – de se hisser au niveau des meilleurs. Et ce n’est pas pour rien qu’il est le détenteur du record de la distance. On se souvient encore de son déboulé en ligne droite quand il avait repris Green Keeper lors de la 27e journée de 2011. Derrière lui, on accordera une petite chance à Sharks Bay, qui a paru en bien meilleure condition en ce début de saison et sa dernière course l’a confirmé. Profit Report paraît, lui, quelque peu en retrait, alors que Al’s Deputy misera sur une course tranquille avant d’essayer de forcer la décision. Quant à Rudi Rocks, il pourrait être outpaced et ne pas vraiment faire sentir sa présence. 
On fera confiance à Green Keeper, et si jamais il fléchit dans les derniers mètres, Intercontinenal devrait être présent pour le suppléer.