Depuis ce matin, les amateurs d’art ont l’occasion de découvrir une nouvelle artiste au sein le paysage local en la personne de Maya Chummun. Cette ancienne professeure d’art visuel propose, à l’occasion de sa première exposition solo, une trentaine de toiles au centre commercial de la Croisette à Grand-Baie jusqu’au 9 février. Le vernissage a eu lieu hier soir.
Ce premier solo de Maya Chummun peut-être décliné en trois parties : une série sur les femmes, une autre sur des paysages et une petite collection de cinq tableaux sur la bataille du Vieux Grand-Port, dont le bicentenaire a été commémoré en 2010. « On nous avait approché pour une exposition collective à l’occasion de ce bicentenaire, mais le projet n’a pas été concrétisé et comme ce sont des travaux que je n’avais pas encore montré jusqu’ici, je les ai inclus dans l’exposition », explique Maya Chummun au Mauricien.
L’artiste s’exprime par deux modes. D’une part, elle fait de la peinture avec une préférence pour l’acrylique et d’autre part, elle fait du collage. C’est par ces deux biais qu’elle reconstitue de magnifiques paysages à partir des photos. Elle collectionne des magazines qu’elle découpe par la suite pour créer des compositions. « C’est comme de la mosaïque mais les morceaux collés sont plus gros. »
Maya Chummun raconte qu’au départ, elle faisait surtout de la peinture. Un jour, alors qu’elle enseignait le collage à ses élèves du collège d’État Marcel Cabon, elle a voulu tenté une expérience et celle-ci fut concluante. Encouragée par Dev Chooramun, elle a poursuivi sur cette voie. « Le collage est plus challenging que la peinture parce qu’on travaille partir des papiers déjà peints et il faut chercher les couleurs et les nuances appropriées pour pouvoir effectuer ce qu’on a en tête. » Idem, si l’artiste veut donner l’impression du réel à son oeuvre. Maya Chummun s’inspire de Picasso et de Georges Braque.
Jusqu’ici, notre interlocutrice a participé à des expositions collectives. Pourquoi un solo aussi tardivement ? « J’ai consacré tout mon temps à mes élèves et à mon travail. Ma famille, des amis artistes comme Deepa Bahaudoor et Dev Chooramun de l’Association pour la créativité artistique(ACA) m’ont encouragée à faire cette première exposition solo. »
Maya Chummun a commencé sa carrière comme professeur de français, d’histoire-géographie et d’art visuel dans un collège privé. Par la suite, elle a rejoint le collège d’État et s’est spécialisée en art visuel. Elle détient un Teachers diploma du Mauritius Institue of Education (MIE) et un B.Ed (Hons) en art visuel de la même institution.
L’artiste travaille sur la présente exposition depuis 2010. Les tableaux sont mis en vente entre Rs 2 500 et Rs 30 000.