Jordan Joumon, photographe-aventurier, a vécu depuis novembre dernier une série d’aventures destinées à montrer une autre facette de Maurice. La dernière en date, le fatbike, activité de VTT, à la Chasse de Wolmar, à la découverte de la faune et la flore de ce lieu sur la côte ouest.
Parrainné par la marque Helios Polarized, l’aventurier s’est lancé dans un tour de l’île à la découverte d’activités les une plus différentes que les autres. « Helios Polarized m’a demandé de montrer d’autres facettes de l’île Maurice. C’est vrai que j’ai découvert moi-même des endroits qui sortaient des sentiers battus. » Ainsi, après la nage avec les dauphins à Tamarin, le vol en hydravion sous le nom de code de Born to Fly au Morne et le sea-bob à Grand-Baie, il a découvert les joies du VTT au cours d’une ballade au Domaine de Wolmar, avec Electro Bike Discovery.
Le slogan de la marque de lunettes de soleil cette année est Live new adventures. « C’est exactement ce que nous avons fait. Il nous fallait vivre le slogan », explique-t-il. La sortie a permis au vététiste de découvrir certains aspects de la vie des cerfs. Il a capturé, sur vidéo, la fuite des cerfs devant ce que ces derniers considéraient alors comme des prédateurs. « Chaque activité est spéciale. Par exemple, quand j’ai fait le Born to Fly, j’ai vu Maurice d’en haut pendant une vingtaine de minutes. J’en ai appris un peu plus sur le fonctionnement de l’hydravion également », souligne le photographe-aventurier.
Le jour de la sortie à VTT, une dizaine de personnes se sont rendues à la Chasse de Wolmar. Au menu, une randonnée, entre les sentiers sinueux de ce petit bout de terre qui regroupe son lot d’espèces animales. Au cours de la sortie, on y rencontrera, entre autres, une tortue d’eau douce, carnivore qui plus est, des cateaux verts, protecteurs de leur habitat, et des cerfs, qui s’enfuiront au passage des vététistes. « C’est la période des mues pour les cerfs. Il n’est pas rare de trouver des bois par terre », explique Laurent d’Unienville, guide et concepteur du parcours, qui explique également que plusieurs espèces d’oiseaux ont élu domicile dans la chasse.
Il faut savoir que le fatbike prend de l’essor à travers le monde. Ce vélo tout-terrain, doté de roues surdimensionnées, devient le compagnon de route — ou de sentier — par excellence pour les amateurs de deux-roues et de nature. Les pneus d’un fatbike font en moyenne 4 à 4,5 pouces d’épaisseur, contre seulement 1,8 à 2,4 pouces pour les VTT traditionnels. Les grands fabricants, à l’image de Specialized et Cannondale, ont d’ailleurs commercialisé depuis quelque temps déjà leurs modèles de fatbike à travers le monde.
Ce style de VTT a tellement pris de l’ampleur que certaines stations de ski n’ont pas hésité à créer des circuits dédiés spécialement au fatbike qui, de par la taille de ses pneus, propose une meilleur adhérence et un meilleur équilibre au vététiste. Jordan Joumon, pour sa part, connaîtra un long week-end dans le cadre de ses aventures. Aujourd’hui, il se rend à 7 Cascades, avant d’attaquer, lundi, une ballade à Chamarel. Il aura alors bouclé la boucle.