Chez les Herbu à Pointe aux Sables, la plupart des activités se passent en famille. Jean-Marc, sa femme Florelle, leurs deux enfants, Emmanuel et Coralie, passent de merveilleux moments, entourés de Mamie Margaret et de son autre fils, Jean-Marie.
Scope les a rencontrés à l’heure du dîner. Ils nous ont partagé leur quotidien et leurs petites tracasseries.
La maison des Herbu est rarement silencieuse. Les deux enfants de la famille régulent l’ambiance en permanence. Emmanuel, 4 ans, et Coralie, 3 ans, jouent ensemble, se chamaillent et font quelques bêtises. Bien entendu, les parents, la grand-mère ainsi que l’oncle les rappellent à l’ordre de temps en temps quand ils dépassent les bornes.
On peut dire que la vie des Herbu tourne autour de leurs enfants. “Nous voulons tout ce qu’il y a de meilleur pour eux”, disent-ils. “Je souhaiterais qu’ils reprennent le business familial”, confie Jean-Marc. “Moi, je souhaite tout simplement qu’ils s’épanouissent, qu’ils deviennent des adultes responsables et qu’ils contribuent au développement de notre pays”, dit Margaret Herbu.
C’est Jean-Marc, le père, qui est le cordon-bleu de la famille. L’entrepreneur n’a pas que des talents en mécanique mais également au niveau culinaire. Le doux parfum provenant de la cuisine attise d’ailleurs la curiosité. Selon sa mère, Jean-Marc aime cuisiner pour une raison bien particulière. “Jean-Marc kontan la kwizinn parski li kontan manze”, nous dit-elle. Esquissant un sourire, Jean-Marc confie qu’il aime particulièrement cuisiner le porc et les animaux sauvages comme les lièvres et le sanglier. “Je sais cuire le porc de différentes façons : ce que j’appelle le porc rouge, le civet de porc, le porc à l’étouffée ou la daube de jarret de porc, qui sera au menu ce soir”, dit-il fièrement.