Cette année, Ougadi, le Nouvel An télougou, sera célébré le samedi 21 mars 2015. Le mot «Yugaadi» (en sanskrit) est composé de deux syllabes, « yug » qui signifie « époque » et « aadi » qui signifie « nouvelle ». La fête Ougadi fut célébrée par la communauté télougoue de l’île Maurice dès 1835, à l’arrivée de nos ancêtres et fut proclamée jour férié en 1965.
Celui qui se trouve derrière l’enthousiasme entourant la célébration de la fête Ougadi est le grand tribun Pandit Shri Goonayya Ottoo qui, après plusieurs années d’études dans la langue et la culture télougou à Andhra Pradesh, a rejoint la Mauritius Andhra Maha Sabha. Il a ainsi participé aux activités religieuses et culturelles de l’association et a encouragé la célébration de la fête Ougadi chaque année.
Aujourd’hui, la fête est célébrée avec une grande ferveur pendant un mois à travers l’île, ceci avec la participation du ministère des Arts et de la Culture, de la Haute Commission de l’Inde, des Conseils Municipaux, des Conseils de District et toutes les organisations télougous à travers le pays. La communauté télougoue a toujours été honorée par la présence de troupes culturelles venant de l’état d’Andhra Pradesh aux spectacles culturels qui sont donnés à cette occasion.
Calendrier télougou
Le calendrier télougou est composé d’un cycle de 60 années lunaires. La première année a porté le nom de Shri Prabhava et la deuxième celui de Shri Vibhava. Cette année qui débute portera le nom de Shri Manmatha Ougadi.
Chaque année est composée de 12 mois lunaires ; le premier est le mois Chaytra, il est suivi du mois Vayshaaka. L’année lunaire se termine par le mois Phalgoona. Chaque mois est divisé en deux parties. La première se nomme le Sookla Paksham et la deuxième le Krushna Paksham. Ainsi, le mois débute avec la naissance de la lune. Le jour de cette naissance s’appelle le Suddha Paadyami Naadoo. Le mois Chaytra étant le premier mois de l’année lunaire et le Paadyami Naadoo le premier jour de Chaytra. La fête Ougadi est célébrée ce jour-là, il s’agit d’un grand évènement pour toute la communauté télougou à l’île Maurice et dans le monde entier où s’est installée la diaspora télougou.
Le jour de la célébration
Le grand nettoyage de la maison débute quelque 15 jours avant la fête Ougadi. Le jour de la célébration, on se réveille tôt le matin pour prendre un bain purificateur, le Mangala Snaanam, avec de l’huile parfumée et de la pâte de dholl. Toute la famille se réunit pour décorer la maison et la cour en vue des célébrations. Le père s’occupe ainsi d’installer le Toranaalu, une rangée de 18 feuilles de mangue, attachée à l’entrée de la maison et deux bananiers à l’entrée principale. La mère vient ensuite décorer l’entrée avec des dessins de différentes couleurs communément appelés Muggu. Elle prépare par la suite des offrandes, notamment les gâteaux Ariselou et l’Ougadi Pacchadi. Après ses préparatifs, la famille se recueille dans la chambre de prière pour des pujas. Après la prière, les enfants se prosternent aux pieds de leurs parents pour leur demander leur bénediction afin que la nouvelle année leur porte bohneur et prospérité. Après la prière à domicile, la famille se rend au Devaalayam où elle participe à des prières spéciales et écoute attentivement les prédictions astrologiques, le Panchanga Sravanam. Tous les dévots se souhaitent «Ougadi Subhaakaankshalu », ce qui veut dire « Bonne année » en télougou, c’est un moment de célébrations pour tous.
La lecture du Panchangam
Le rituel important le jour de Ougadi est la lecture du Panchangam par le prêtre du Mandiram de chaque village. La cérémonie est appelée le Panchanga Sravanam. Le Panchangam est un livre qui se base sur de longues recherches, il donne des indications sur le temps climatique, l’agriculture, les récoltes, la santé en général, la situation politique et l’économie du pays. Le Panchaangam prédit aussi les évènements importants qui marqueront le monde durant l’année qui débute. Il prédit également les évènements qui marqueront le quotidien de tout un chacun pendant l’année selon leur signe astrologique.
Le Panchaangam signifie les cinq Angas, c’est-à-dire Vaaram, Tidhi, Nakshatram, Yoga et Karana.  Le Vaaram explique la longetivité, le Tidhi les revenus et dépenses, le Nakshatram les étoiles, le Yoga la santé et finalement le Karana les fruits de nos efforts. Le Panchanga Sravanam est considéré comme étant très propice le jour de Ougadi. Après la lecture du Panchangam, le Ougadi Pacchadi est distribué.
Un moment de partage en famille
Le symbole de la fête Ougadi est le Ougadi Pacchadi qui reflète les joies et les difficultés que nous vivons au quotidien avec un mélange de six ingrédients qui représente six différentes saveurs. Le Patchadi est composé des saveurs amères, aigre, doux, salé, âcre et fort. Il contient par ailleurs des vertus médicinales.
Après les prières, la famille entière se réunit pour le traditionnel déjeuner avec des mets spéciaux tels que Sambar, Pulihora, Rasam, Appalam et le fameux Payasam. C’est un moment de convivialité lors duquel petits et grands se souhaiteront «Ougadi Subhaakaankshalu » et célébreront en famille, en attendant la concrétisation de leurs voeux. Les plus jeunes se prosterneront aux pieds de leurs aînés afin de débuter cette nouvelle année avec leurs bénédictions, ces derniers leur souhaiteront une bonne et heureuse année et une longue vie.
Au cour de la journée, de nombreuses familles se rendent au spectacle haut en couleur organisé annuellement au niveau national par le Mauritius Telugu Maha Sabha, en collaboration avec le Mauritius Telugu Cultural Centre Trust, le Telugu Speaking Union et du Ministère des Arts et de la Culture. Ce spectacle offre des prestations de chant et de danse traditionnelle. D’autres illustrent les différents aspects de la riche culture télougoue, des savoirs hérités des grands-parents. Ces valeurs fortes existent encore aujourd’hui chez les plus jeunes, elles seront à leur tour transmises aux générations à venir. Cette longue journée s’achève avec un grand dîner qui réunit toute la famille, suivi d’échanges de cadeaux.
En ce jour d’Ougadi, nous célébrons aussi la création de notre univers. Nous faisons un appel à tous pour vivre dans l’harmonie et la gaieté en famille. Partagez des gâteaux à cette occasion, Ariselu, Payasam et Paanakam avec vos proches et voisins en leur souhaitant vos meilleurs voeux, bonheur et prospérité pour la nouvelle année.  
Mauritius Telugu Maha Sabha