Avec la hausse massive de quelque 10% des prix des produits pétroliers à la pompe, l’Hôtel du gouvernement avait pu manœuvrer jusqu’ici pour mettre en sourdine toute demande d’augmentation de prix. Que ce soit du ticket d’autobus ou du prix du pain. Mais Lakwizinn du Prime Minister’s Office n’avait pas prévu cet uppercut dans sa stratégie de marketing politique. La Fédération des syndicats du secteur public (FSSP) a pris l’initiative d’écrire officiellement au Secretary for Public Service pour réclamer une révision des allocations de transport pour les employés du secteur public.

Chiffres à l’appui, la secrétaire de la FSSP, Bhoopa Brizmohun, réclame 40% d’augmentation à cet effet. « The Federation recalls that the 2016 PRB report was published in April 2016 and relevant travelling allowances were based on the price of fuel prevailing at that time. Since then the price of fuel has undergone an average increase of 40% », fait-elle comprendre dans sa lettre officielle. Elle rappelle qu’en avril 2016, le litre d’essence était vendu à Rs 38.85 et le mazout à Rs 29.50. Avec quatre majorations de prix, soit le 15 février 2017, le 5 août 2017, le 21 décembre 2017 et le 16 mai 2018, les prix sont passés à Rs 52 et Rs 41.90 respectivement.

« Given the indicated rise in the price of fuel since after the publication of 2016 PRB Report, concerned employees entitled to use their motor vehicles to attend duty or/and for the performance of their official duties are incurring additional expenses on travelling related to their employment. They therefore need to be compensated for the additional travelling expenses », fait comprendre la FSSP.