Marie Louis Perrine aux casernes centrales

Le Central CID a arrêté ce mardi Marie Perrine, fonctionnaire à Rodrigues, dans le sillage de l’enquête sur le recrutement douteux de 265 General Workers par l’Assemblée régionale de Rodrigues.

Ce matin, elle a été conduite au tribunal de Port-Louis, où une accusation provisoire de “forgery” a été retenue contre elle. Le CCID ne compte pas objecter à sa remise en liberté conditionnelle en cour.

Selon nos informations, Marie Perrine a avoué avoir commis des faux en écriture sur certains documents dont la liste soumise par l’Employment Information Centre où les noms de certains candidats ont été ajoutés. Elle a reconnu que c’est elle qui avait inscrit les noms d’une dizaine de personnes.

Auparavant, la police l’avait confrontée aux conclusions de l’Internal Control Manager du gouvernement, Navin Rughoonundun, qui avait noté des irrégularités dans le mode de recrutement. Ce dernier avait soumis un dossier au gouvernement en mentionnant que « the matter should be referred to Police for further inquiry ». Une source au CCID confirme que Marie Perrine n’a dénoncé aucun politicien lors de ses séances d’interrogatoire “under warning”, qui se sont étalées du vendredi 19 octobre à lundi. Par ailleurs, l’équipe de l’ACP Reekoye compte interroger la Human Resources de l’administration dans les prochains jours. Elle devra donner des explications sur cette fameuse liste de candidats pour confirmer qui sont ceux qui n’y étaient pas inscrits et pour quelle raison ils ont été appelés à participer une entrevue. Elle devra également expliquer dans quelles circonstances des candidats qui n’ont pas les qualifications nécessaires ont obtenu le poste de General Worker.

À ce stade, le CCID n’a pas encore arrêté une date pour la convocation de l’Island Chief Executive, Davis Hee Hong Wye. Son interrogatoire interviendra après celui de la Human Resources de l’administration. La police soupçonne que les deux fonctionnaires n’ont pu agir de leur propre gré et souhaite établir le rôle joué par l’ICE dans cette affaire. D’autres développements importants au niveau de cette enquête sont attendus bientôt.