Rye Joorawon devra repasser avant de signer son premier Barbé et réaliser le Grand Chelem. Kremlin Captain, lui, après son petit “raté” de la Coupe d’Or 2015, s’est racheté de la plus brillante façon qui soit pour son premier Groupe 1. Kremlin Captain est difficile à battre quand toutes les conditions sont en sa faveur.
On avait craint qu’il y ait un manque de rythme dans The Barbé Cup, vu l’absence de véritables frontrunners. Le seul à pouvoir mener un peloton était Kremlin Captain. Ainsi, s’il se retrouvait seul à l’avant et capable d’imposer sa loi. C’est-à-dire s’il arrivait à réduire l’épreuve à un sprint, il serait difficile à battre. Toutefois, quand on prenait en ligne de compte la dernière victoire de One Cool Dude sur 1365m et le fait que son entraîneur ait surtout capitalisé sur la vitesse, on s’est dit que One Cool Dude pouvait suivre la cadence et se montrer le meilleur au finish.
Du côté de Ramapatee Gujadhur, on avait surtout craint qu’Everest ne vienne contrarier leurs plans. Il pensait que gris de Gilbert Rousset pouvait forcer Kremlin Captain à sortir de son pas dans la partie initiale. Mais il avait aussi pris le soin de rendre la course de One Cool Dude plus difficile. C’est ainsi que la titularisation de Bouclette Top avait été privilégiée à celle de Bulsara car il était plus capable de compliquer la tâche du cheval de Ricky Maingard.
Tout s’est joué après 300m de course. Le chronomètre affichait plus de 25” après 400m de course et le leader avait pu réduire l’allure entre les 1200m et le Tombeau Malartic. 12” 95 pour ces 200m, c’était une allure de sénateur. Si le rythme s’est quelque peu accéléré au début de la descente, il restait cependant bien en dessous de la moyenne avec 11” 81 des 1000m au Tombeau Malartic. Kremlin Captain avait tous les atouts en main pour sprinter à sa convenance. À 600m de l’arrivée, One Cool Dude a tenté quelque chose et on a vite vu Bouclette Top faire montre de sa présence à son intérieur. Rye Joorawon a alors préféré attendre avant de demander à son cheval de fournir son effort.
Toutefois, Kremlin Captain n’avait pas encore bougé. Everest était facile dans son dos, mais n’a rien pu faire vu que le meneur a accéléré dans le dernier tournant. Rye Joorawon a dû vite se rendre compte de l’étendue de la tâche qui l’attendait. Dans un premier temps, One Cool Dude a bien accéléré avant de verser à l’intérieur. La cause était entendue.
Kremlin Captain avait parcouru les derniers 800m en 46” 75 et les derniers 400m avaient été bouclés en 24” 39. Il tenait sa première course classique et avait accroché sa 13e victoire en 16 tentatives. Oui, il fait bien partie des tout meilleurs chevaux qui ont évolué au Champ de Mars. Tout son entourage mérite les félicitations pour le parcours que ce cheval a réalisé.
Pour en revenir aux autres engagés, compte tenu des circonstances de la course, il est bien difficile d’analyser leurs performances. Disons qu’on a été un peu déçu de la prestation de Rampant Ice car il n’a précédé le revenant et overweight Man To Man que d’une encolure.