Kremlin Captain n’a fait aucun cadeau à ses adversaires samedi dernier en remportant la Barbé Cup, sa première classique depuis qu’il évolue au Champ de Mars. On savait que le champion de l’entraînement Gujadhur serait un des principaux animateurs de la ligne d’arrivée mais on ne savait pas, ou du moins on ne s’attendait pas qu’il fasse une bouchée de l’opposition qui, de surcroît, était composée de quelques meilleurs compétiteurs de l’île. Il prend ainsi sa revanche sur One Cool Dude qui l’avait battu dans la Coupe d’Or 2015 et porte son total de victoires à 13 en seulement 17 courses disputées au Champ de Mars. Auparavant, la casaque bleu électrique et écharpe rouge s’était illustrée avec Reim, piloté à la perfection par Nooresh Juglall qui était de passage chez nous le temps de ce rendez-vous classique. Toutefois, la journée se termina sur une mauvaise note pour notre compatriote qui est basé à Singapour car il écopa de quatre semaines de suspension pour être à l’origine de la chute de Kevin Ghunowa (Blue Lord) dans l’épreuve de clôture alors qu’il était en selle sur Ravatak. Retenons aussi le baptême du feu réussi de James Winks avec les nouveaux The Tripster et Moi Power pour le compte de l’entraînement Merven et la première de l’Indien Ravi Kumar Vaibhav avec Urbi Et Orbi.
Si, sur le papier, le Barbé 2016 nous proposait un alléchant duel opposant One Cool Dude à Kremlin Captain, force est d’admettre que de duel, il n’y en eut point, le porte-drapeau de l’entraînement Gujadhur se révéla tout simplement intouchable.
En l’absence d’un véritable frontrunner, on savait que c’est Kremlin Captain qui allait s’approprier la position tête et corde. Ce fut chose faite peu après le passage du but pour la première fois. En deuxième position on retrouvait Everest, Bouclette Top était troisième condamnant One Cool Dude à son extérieur tandis que Desert Sheik, Man To Man et Rampant Ice occupaient les trois dernières places.
Vu qu’il avait toutes les cartes en main, Yashin Emamdee réduisit graduellement le rythme en début de descente. Le champion de l’entraînement Ramapatee Gujadhur eut même le loisir d’imprimer un rythme à sa convenance dans la ligne d’en face et c’était évident qu’il n’allait pas être facile à rattraper. Au sein du peloton, personne ne daigna tenter quelque chose avec les positions restant pratiquement les mêmes.
Après avoir laissé bien respirer sa monture en descente, Yashin Emamdee lui fila quelque peu les rênes au 600m. Monté au bras, One Cool Dude tenta de se maintenir au contact alors que les carottes semblaient cuites pour les autres.
Kremlin Captain aborda la dernière ligne droite avec de solides ambitions. Everest fut lancé à la corde mais ne fit pas grosse impression. Le seul à pouvoir tenter quelque chose fut One Cool Dude mais il s’avoua vaincu lorsque Kremlin Captain sortit une deuxième accélération qui laissa sur place le crack de l’entraînement Ricky Maingard. A l’arrivée, il fut relégué à 4,10L,  ce qui constitue une de ses plus cuisantes défaites depuis qu’il évolue à Maurice.
En revanche, Kremlin Captain, qui a bouclé les 1600m en 1.36.82, a démontré qu’il est fait d’un tout autre métal comme le dit si bien son entraîneur. Quoi qu’il arrive à partir de maintenant, le champion de l’entraînement Gujadhur a déjà inscrit son nom en lettres d’or au panthéon du turf.