A partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 1er décembre, le portail du gouvernement sera inaccessible aussi bien aux mauriciens qu’aux étrangers. Cette absence, qui fait un tort immense à l’image numérique de Maurice, a été jugée nécessaire par le ministère de l’Information and Communication Technologie afin de mettre définitivement un terme au bras de fer avec Internet Direct Ltd et son contrôle sur le Domain name gov.mu. Du côté du gouvernent ,on juge que les exigences financières  de Ian Kwok , le détenteur des droits sur gov.mu, sont trop exorbitants alors que le principal intéressé s’en remet au litige légal de cette affaire pour décider de la suite.
En fin de semaine dernière après une première alerte avec la déconnection du portail gouvermental, la reprise des pourparlers avait permis de penser que les choses allaient rapidement rentrer dans l’ordre. Mais un communiqué émanant des services gouvernementaux le mardi 11 novembre adressé aux fonctionnaires leur informait que leurs adresses email  seraient désormais conclues par le suffixe.gov.mu.org. La guerre des prix avait donc repris entretemps.Et le TIC a pris la décision de prendre une autre option.
Le ministère a donc décidé de définitivement tourner la page du domain gov.mu et le remplacera pour tous ses sites du domain de govmu.org.  Cela nécessite des travaux techniques qui contraignent à un gel de tous les services numériques de l’Etat. Seul le site internet de la commission électorale à l’adresse http://electoral.govmu.org  sera toujours disponible. Tous les autres services, y compris le e-services, reprendront leur activité normale le 1er décembre prochain.