Le Premier ministre Pravind Jugnauth a donné la réplique à ceux qui sont contre le projet métro express y compris ceux qui écrivent dans les journaux. « Ils vivent à l’ère préhistorique. Ils pensent que ce projet endettera le pays. C’est un projet moderne qui changera complètement notre pays. Mwa mo kone kot mo pe amenn nou pei. Mo pe moderniz li », a-t-il dit à La Laura Malenga hier soir, lors d’une cérémonie de remise de couvertures aux personnes âgées de la localité.
Le chef du gouvernement demande à ses détracteurs s’ils veulent continuer à prendre la bicyclette ou attendre le bus sans savoir s’ils auront de la place, et s’ils veulent continuer à rester bloqués dans le trafic. « Le métro sera à l’heure. Nous avons investi Rs 4 milliards dans ce projet pour décongestionner le trafic routier. Nous allons commencer par le trajet Curepipe/Port-Louis avant d’étendre le métro léger à travers l’île ».
Pravind Jugnauth a aussi annoncé la construction de deux maisons de retraite au coût de Rs 220 millions. « Pas question d’oublier les personnes âgées qui vivent seules. Je considère cela comme une grave injustice. Nous devons leur donner la place qu’elles méritent dans la société et être très reconnaissants envers elles », a-t-il insisté.
En ce qui concerne les projets à travers l’île, le PM va allouer un budget de Rs 11 milliards à la National Development Unit (NDU) pour la construction de drains et l’asphaltage des routes à travers l’île, ainsi que pour la construction de maisons.
Il a aussi parlé de la Negative Income tax qui, dit-il, vise à stimuler le pouvoir d’achat et aider à la création d’emplois. « Kouma tou letan mo finn dir, nou bizin pans bann dimounn ki o bas de l’échelle ».
Dans son budget, dit-il, il a rendu justice aux enfants de moins de 15 ans souffrant d’un handicap et qui ne bénéficiaient pas de la pension depuis plusieurs années.
Parlant de son combat contre la drogue, le chef du gouvernement a fait remarquer que ce sont les gros trafiquants qui encaissent de grosses sommes d’argent. « Ils font beaucoup de mal à notre société. Ils empoisonnent notre jeunesse. J’ai connu une famille qui a été décimée par la drogue. Dan 10 banane ki Ramgoolam ti o pouvwar, ki sezi la drog li finn fer ? Depuis que je suis à la tête du gouvernement, nous avons fait des saisies records ».
Sur le plan de l’éducation, il a parlé de la vision de son gouvernement qui a comme objectif de donner la chance à tous les enfants. « Cela reste notre priorité mais les parents ont eux aussi un rôle à jouer. Ils doivent faire le suivi », a-t-il insisté.
Le PM n’a pas été tendre envers l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. « Je suis à l’opposé de Navin Ramgoolam que ce soit sur le plan professionnel ou familial. Moi, j’ai une famille qui m’aime, mon entourage peut en témoigner ».