• Des réservations faites depuis mars

Pour être sûrs de pouvoir se rendre à la messe du pape dans les meilleures conditions dans la matinée du lundi 9 septembre, beaucoup de fidèles ont pris soin de réserver des chambres d’hôtel à PortLouis. La majorité de ces hôtels affichent ainsi complet, en particulier pour la nuit de dimanche soir.

C’est le cas de l’hôtel Le Saint Georges, idéalement situé rue Saint-Georges, en face de l’ambassade de France. Il est le plus proche du site de Marie Reine de la Paix. « Depuis mars, nous enregistrons des réservations. En fait, dès que le Premier ministre a annoncé la visite du pape, nous avons été sollicités notamment par des Réunionnais », a expliqué Sanjeev Tatiah, le General Manager.

Sur les 82 chambres que compte l’établissement, plus de 50 sont réservées par des fidèles, Réunionnais et Mauriciens. « Certains laisseront leurs voitures dans notre parking et se rendront à pied à la messe. Ils veulent profiter de la visite du pape dans les meilleures conditions car il s’agit d’un événement exceptionnel. La majorité arrivera ce dimanche à partir de midi qui est généralement notre “check-in time” », a poursuivi Sanjeev Tatiah. Et d’ajouter : « Nous recevons encore beaucoup d’appels, mais nous affichons complet. Nous ne pouvons que mettre ces clients sur une liste d’attente, au cas où il y aurait des désistements de dernière minute. »

Par ailleurs, plusieurs gérants d’appartements ont été sollicités pour une location dans le centre de la capitale pour cette nuit du 8 septembre. Au Labourdonnais Waterfront également, même si cet établissement est plus loin du centre de Port-Louis, les chambres ont été prises d’assaut.

Du moins, c’est ce que certains lecteurs ont confié au Mauricien après avoir vainement tenté de faire une réservation. « Je n’ai pas eu de chance, quand j’ai appelé c’était déjà “fully booked”. C’est bien dommage, mais mes amis ont pu avoir de la place. Je voulais être à Port-Louis lundi matin pour me rendre à la messe », a confié cette habitante de Moka Le Mauricien a contacté l’hôtel Labourdonnais pour avoir des renseignements sur les réservations pour la visite papale, mais la préposée a refusé d’en donner, arguant que « ce genre d’informations est confidentiel ».