Le shelter Vedic Social Organisation à Belle-Rose.

En plus de l’enquête menée par la Child Development Unit (CDU) sur les allégations de maltraitance dans les anciens shelters de la Vedic Social Organisation, le bureau de l’Ombudsperson pour les enfants a entamé une enquête. 

Selon nos renseignements, celle-ci, menée par le bureau de Rita Venkatasamy, pourrait être encore plus damming pour Asha Guness.

Par ailleurs, les abus formulés contre la directrice des shelters de la Vedic Social Organisation ont ouvert les yeux de plus d’un sur une “complicité” à haut niveau dont aurait bénéficié la principale concernée afin de pouvoir opérer trois centres et une école, subventionnés de fonds publics et sur le dos d’enfants vulnérables.

Les soucis d’Asha Guness ne s’arrêtent pas là. Cette dernière est aussi poursuivie en Cour industrielle par une de ses anciennes employées. L’affaire, qui est passée cette semaine, a été renvoyée car Asha Guness était toujours à l’hôpital psychiatrique, où elle avait été admise.