Rakesh Gooljaury

La MauBank précise que Rakesh Gooljaury aurait réglé une partie de sa dette, ce qui aurait mené à la décision de lever la saisie « sur un bien en particulier ». La banque d’État a émis un communiqué hier soir à la suite de la parution d’un article dans Le Mauricien d’hier au sujet des dettes de Rs 187, 2 millions de l’ancien ami de Navin Ramgoolam et nouveau Blue-Eyed Boy de Lakwizinn.

« La MauBank tient à préciser que l’annulation de la vente à la barre concerne uniquement un des biens du client dont il est question. Cela survient à la suite du règlement d’une partie de sa dette, soit le paiement d’un montant qui équivaut à la valeur du bien, afin que la saisie soit levée sur ce bien en particulier. La banque continue son action en recouvrement sur l’ensemble de l’ardoise de dettes du client, et les actions légales dans ce sens se poursuivent, » peut-on lire dans le communiqué.

La saisie enlevée concerne en effet la maison des Gooljaury située à Chemin Desvaux, Petit-Verger, St-Pierre. Mais les documents légaux en notre possession indiquent que les hommes de loi de la MauBank avaient en juillet dernier réclamé devant le Master & Registrar que cette affaire de Sale by Levy soit « struck out ».