Si les titres d’écurie et de jockey champions semblent déjà promis à Gujadhur et Johnny Geroudis respectivement, tout était encore possible en ce qu’il s’agit  du cheval champion 2012, car une éventuelle victoire d’Il Saggiatore dans la Coupe des Présidents lui aurait permis de ravir ce titre à Ice Axe, absent de ce semi-classique. Même en désavantage numérique face aux Gujadhur, soit à 2 contre 4, les Maingard de service se sont montrés à la hauteur. La victoire est revenue à Rudi Rocks qui, du coup, est auréolé d’un titre de stayer 2012 et qui a assuré le sacre à Ice Axe. La deuxième place de Solar Captain permet à l’écurie Maingard d’empocher Rs 616 000 dans cette épreuve et de ravir la deuxième place à Rousset sur laquelle elle compte désormais Rs 41 500 d’avance. Johnny Geroudis s’est, lui, rapproché davantage de sa première cravache d’Or sur notre turf. Auteur d’un doublé signé Please To Progress et Wieland, le Sud-Africain totalise désormais 37 réalisations, soit 7 de plus que son plus proche poursuivant Gaëtan Faucon toujours en convalescence et dont le retour en compétition est prévu la semaine prochaine.
 Doublés de Geroudis et Callow
 Maingard gagne un rang
 Seules les trois premières écuries au classement avaient engagé des représentants dans La Mauvilac Coupe des Présidents, une épreuve disputée sur 2200m et portant le label de Groupe 2 dont le gain au vainqueur s’élevait à Rs 461 000. L’établissement Gujadhur quasiment assuré du titre chez les écuries lorgnait également le titre de cheval de l’année qui était encore à la portée d’Il Saggiatore, deuxième au général et qui comptait 34.5 points de retard sur Ice Axe et qu’une éventuelle victoire aurait propulsé en tête de ce classement. Dans ce but, mais aussi pour s’assurer que le titre d’écurie championne ne lui échappe, Ramapathee Gujadhur avait mis toutes les chances de son côté en alignant quatre partants dans cette épreuve dont son champion, Il Saggiatore. Mais Ricky Maingard avait également présenté deux compétiteurs de choix en Rudi Rocks, qui n’avait rien fait de mal lors de ses quatre dernières tentatives après sa victoire, et Solar Captain encore invaincu sur notre turf avant la journée d’hier. Gilbert Rousset comptait, lui, sur Intercontinental, tombeur de Rudi Rocks en deux occasions, et son combatif Druid’s Moon pour défendre ses chances dans cette épreuve. Au bout du compte, le grand gagnant a été Ricky Maingard qui s’est octroyé les deux premières places de cette épreuve qui équivaut à Rs 616 000 en terme de stakes money, un titre de stayer de l’année avec la victoire de Rudi Rocks et celui de cheval de l’année avec Ice Axe.
S’agissant du déroulement de la course, Solar Symbol fut sollicité au départ pour s’emparer du commandement devant Druid’s Moon. Face à l’insistance de Senor Versace à son inntérieur dans la descente, Geroudis opta pour suivre dans le dos du gris de l’écurie Gujadhur, mais condamné à faire les extérieurs d’Il Saggiatore et Acuppa qui étaient tout juste derrière, il préféra contourner Solar Captain et Senor Versace dans la première courbe pour se placer à l’extérieur de son compagnon d’écurie. Auteur d’un départ moyen, Rudi Rocks se contenta de suivre en queue du peloton. La course fut lancée sur de bonnes bases par Solar Symbol qui réduisit quelque peu l’allure dans la descente avant de remettre une couche au poteau des 600m lorsqu’Intercontinental lui mit la pression. Cependant, la monture de Geroudis ne parvint pas à passer à la vitesse supérieure. Solar Captain qui menait le reste du peloton, comptait environ 3L de retard sur Druid’s Moon à la route. Yashin Emamdee avait tout juste déboîté sa monture tout comme Joorawon. Quelques foulées plus loin, c’est Il Saggiatore qui quitta les barres pour se rapprocher sur l’arrière main de Solar Captain. Emamdee peut s’estimer chanceux, car il put se faufiller entre Intercontinenal et Senor Versace. En quelques foulées, il prit l’avantage sur les trois chevaux de l’écurie Gujadhur pour s’amener à la hauteur de son compagnon d’écurie à 350 mètres de l’arrivée. Solar Captain plongea entre Solar Symbol et Druid’s Moon, tandis que Rudy Rocks s’infiltra entre les deux chevaux de l’écurie Rousset.
Intercontinental s’effaça vite du paysage.
Solar Symbol se montra accrocheur, mais ne put longtemps contenir l’assaut de Rudi Rocks qui se détacha irrésistiblement au milieu de la piste sur les derniers 100m, reléguant Solar Captain par plus de 4 longueurs. Il fut crédité de 2.16.54 sur les 2200m.
La journée avait débuté sur une note victorieuse pour Johnny Geroudis et l’écurie Rousset avec Please To Progress. Ce dernier qui avait montré le bout du nez en quelques occasions, dut puiser dans ses réserves pour ouvrir son compteur mauricien. En effet, Please To Progress était déjà mis sous pression au bas de la descente avant de demeurer au contact de Point Of Policy qui avait ravi le commandement à Mdansi dans la première courbe. Mohican faisait l’extérieur de Benjamen Boo qui était à l’intérieur de Captain James Cook qui condamnait Zip It en troisième épaisseur. Baron Blixen était en main à la corde devant Galaxy Way, alors que Young Royal était déjà battu à la rue du Gouvernement. Point Of Policy aborda la ligne droite finale sous la menace immédiate du représentant de l’écurie Rousset. Benjamen Boo demeura sans accélération entre les deux tout comme Mohican qui était lancé à l’extérieur. Please To Progress prit l’avantage sur la monture de Ségéon à mi-ligne droite. Le danger vint de Baron Blixen qui se rapprochait vivement à la corde, mais le but arriva trop tôt pour lui. On peut penser qu’il aurait pu faire la diffrence s’il n’avait pas été gêné à 150m de l’arrivée par Mdansi. Johnny Geroudis célébrait, lui, sa trentre-sixième victoire de la saison. A noter que Mohican s’est fracturé le pied en course et il a été euthanasié sur la piste.
Geroudis termina sa journée aussi bien qu’il l’avait commencé en menant Weiland à sa première victoire sur notre turf. Battu de peu au terme d’un parcours difficile à sa dernière tentative, ce coursier entraîné par Gilbert Rousset confirma son étendard de favori à l’issue d’une course en or cette fois. En effet, le plus difficile était fait pour lui lorsqu’il se retrouva aux avants postes après moins de 200 mètres de course. The Balladeer progressa en épaisseur dans la première courbe pour se porter à l’extérieur de Mighty Fine. Variant se rapprocha dans la descente pour se retrouver à l’extérieur du cheval de l’écurie Gujadhur. Longtemps aperçu en queue du peloton, Imperial Palace fut lancé au poteau des 700m, mais il fut contraint d’évoluer en quatrième épaisseur. Princeton et City Of Choice furent déboîtés derrière ce rideau de chevaux afin de pouvoir améliorer leur position, et ils abordèrent ainsi la courbe en épaisseur. Wieland entra dans l’ultime ligne droite avec de solides prétentions, et mené hands and heels par Geroudis, il s’imposa avec assurance.
Chisty se signale chez Foo Kune
Imran Chisty n’aura pas attendu longtemps pour se signaler sous les couleurs de l’écurie Foo Kune. Le jockey indien fit mouche dès sa deuxième monte de la journée sur Joe’s Legacy qui vint priver Amazing Bolt de son premier succès chez nous. Comme il fallait s’y attendre, Joe’s Legacy s’empara vite du commandement de sa première ligne, mais il ne partit pas sur des bases élevées cette fois. Amazing Bolt qui était cinquième en profita pour contourner le petit groupe de tête aux environs du Tombeau Malartic afin de prendre le relais. Legion Of Honour vint se placer dans son sillage devant l’éventuel vainqueur. Winter Skye commença sa progression en début de descente, mais il fut contraint d’évoluer en troisième épaisseur à l’extérieur de Single Tempo, puis de Pilot qui s’était rapproché sur le flanc gauche de Joe’s Legacy. Ce dernier se rapprocha à la corde laissée par Legion Of Honour dans la dernière courbe pour se rapprocher du meneur. Chisty chercha le passage entre ces deux chevaux. Amazing Bolt se montra plus accrocheur que prévu, mais monté hands and heels par Chisty, Joe’s Legacy refit du terrain à chaque foulée pour s’imposer par une demie longueur. Le récent vainqueur Winter Skye prit une modeste quatrième place.
On s’attendait à un doublé du jockey indien de l’écurie Foo Kune sur Carson City, mais ce dernier courut en dessous des prévisions. Parmi les plus prompts à l’ouverture des boîtes, il se retrouva troisième côté corde derrière In Position et Fidelis respectivement, mais Chisty fut contraint de le déboîter peu après afin d’éviter les talons de Fidelis. Ce qui permit à Pegasus Legacy d’améliorer sa position à son intérieur. Traianius progressa à l’extérieur pour se retrouver à l’extérieur du favori. Carson City se fit même précéder par Teamog, tandis que Saziwayo fermait le cortège. Swapneal Rama laissa souffler sa monture dans la descente avant de forcer l’allure à partir de la route lorsque Fidelis se rapprocha à son extérieur. Pegasus Legacy était toujours dans le coup et donna l’impression de pouvoir faire la différence dans la ligne droite, mais paya son manque de tenue, tandis que Fidelis s’effaça. En tête, In Positoin maintenait le cap pour résister au favori avec une certaine assurance. Saziwayo se rapprocha timidement sur le tard pour compléter le podium.
La casaque bleue électrique et écharpe rouge continue de briller. Cette fois, c’est Accelero qui fit flotter les couleurs de l’écurie Gujadhur.  Donné comme le favori pour la victoire, il ne laissa passer sa chance cette fois, dominant une fois de plus Princely Reason qui s’était contenté de la deuxième place lors de leur précédente confrontation. Preetam Daby demanda un effort à sa monture afin de prendre les choses en main après un furlong. Accelero se plaça dans son dos, mais se montra ardent sur quelques foulées aux environs du Tombeau Malartic après que le représentant de l’écurie Raj Ramdin eut quitté les barres. Agarkar progressa à l’extérieur du favori pour se placer sur l’arrière main du meneur au bas de la descente. Alvaro était quatrième à l’extérieur devant Shutterfly, Cult Status et Rich Strike. Princely Reason imprima une allure régulière et tenta de prendre de vitesse ses adversaires dans la dernière courbe, mais Accéléro le suivit comme son ombre avant de plonger à la corde. Preetam Daby se débattit comme il le pouvait, mais sous la monte énergique de Noël Callow, Accelero refit du terrain à chaque foulée pour s’imposer facilement.
Le jockey de l’écurie Gujadhur doubla la mise sur Not Liable qui tout comme Accelero en profitait pour signer sa deuxième victoire sur notre turf. Callow demanda un effort à sa monture pour se placer dans le dos de A Quiet Rush, mais il n’insista pas lorsque Marwood Boy qui avait Makes Me Wonder à son extérieur vint se placer devant lui aux environs du poteau des 1400m. Cependant, l’Australien ne céda pas la place à Arabian Empire qu’il condamna à faire l’extérieur sur tout le trajet. Abington était sixième et ne précédait que Honour In Gold qui avait du mal à suivre. Nullement inquiété, A Quiet Rush imprima un train régulier avant de durcir le rythme à 600 mètres de l’arrivée. Makes Me Wonder était déjà mis sous pression, mais il ne put maintenir l’allure pour libérer Marwood Boy dans le dernier virage. Neisius en profita pour déboîter sa monture pour accrocher le meneur à l’entrée de la ligne droite finale. Not Liable en profita, lui, pour progresser à la corde avant de prolonger cet effort à l’intérieur d’A Quiet Rush. On eut droit à une belle empoignade entre Geroudis, Neisius et Callow dont les montures se retrouvèrent sur la même ligne à un certain moment, mais au terme du meilleur finish, la victoire revint au représentant de l’écurie Gujadhur.
Wild ‘N Free surprend
Après Bongo Beat lors de la 28e journée, l’apprenti Niven Marday a créé une nouvelle surprise au Champ de Mars hier en menant à la victoire Wild ‘N Free. Ce coursier dont la régularité n’était pas le fort profita de son poids plume pour dominer les favoris. Les partisans du cheval durent toutefois patienter quelques minutes avant de célébrer la victoire, car une enquête fut ouverte par les commissaires des courses afin de faire la lumière sur un incident intervenu dans la ligne droite finale impliquant Wincourt et le vainqueur. Cependant les résultats furent maintenus en faveur de Wild ‘N Free. Ask The Afghan mit à profit son bon pas initial pour se porter en tête dès les premières encablures, tandis que Spacebeam manqua son départ. Joorawon n’insista pas longtemps et se contenta de positionner Dynastar derrière le cheval de l’écurie Gujadhur devant Days Of Yore. Wild ‘N Free améliora graduellement sa position pour se retrouver à l’extérieur du meneur à mi-course. Et il continua sa progression pour prendre l’avantage à la route. Il fut suivi comme son ombre par Dynastar qui donna l’impression de pouvoir faire la différence à l’entrée de la ligne droite, mais Wild ‘N Free se montra plus accrocheur que prévu. Days Of Yore et Wincourt se mêlèrent à la lutte sur le tard. Toutefois, le gris de l’écurie Serge Henry ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout vu que la monture de Marday pencha sur sa droite pour lui refermer le passage.