Sherry Singh

Après plusieurs mois de silence, le président de la Mauritius Telecom Employees Association (MTEA), Raj Raghoonath, annonce une série de dénonciations sur certains agissements à la compagnie. Dans la foulée, il réclame le départ du CEO, Sherry Singh, qui, selon lui, serait « plus occupé par son poste d’adviser au PMO ». Une circulaire émise par ce dernier récemment aurait provoqué la colère des employés, selon Raj Raghoonath. Il souhaite également une commission d’enquête sur Mauritius Telecom (MT). D’emblée, Raj Raghoonath dit revenir au-devant de la scène « après des moments diffi ciles, où on a voulu monter un complot contre moi ». Réélu à la tête de la MTEA l’année dernière, il annonce une série de dénonciations sur la situation prévalant actuellement chez MT. En premier lieu, il cible les « agents politiques ayant décroché des contrats avec MT et qui font la pluie et le beau temps ». Selon lui, quand des membres du personnel ne veulent pas se plier à leurs exigences, « ils sont transférés ».

Le président de la MTEA réclame ainsi le départ du CEO, Sherry Singh. Selon lui, son récent message, concernant le « Service Culture », est qualifié « d’insultant » pour le personnel. Il y est question notamment de « poor service », de « gross negligence » et de « gross incompetence ». On y précise également que les chefs de département ont été avisés qu’ils doivent émettre des avertissements quand il y a des manquements de la part du personnel.