Jane Dax a beaucoup d’attention et d’amour à donner aux 12 résidents de la Nightingale Residential Care Home, sise à Curepipe. Agée de 36 ans seulement, cette maman de deux enfants s’occupe des personnes âgées comme à la prunelle de ses yeux. Week-End a passé une journée en leur compagnie.
“Vous avez des bonbons avec vous ?” nous demande Jane Dax, une des codirectrices de l’institution. Répondant tristement par la négative, Lisette, petite bonne femme de 91 ans, nous tient la main. De ses quelques dents restantes, elle nous sourit jusqu’aux oreilles. “Dommage, Lisette adore les sucreries !” dit Jane Dax. Lisette avec ses quatre autres colocataires regardent sagement la télé dans le salon. Intriguées, mais surtout ravies, elles nous saluent et nous sourient. “Ils sont à douze ici au Nightingale, dont dix dames et deux hommes. Parmi lesquels, nous avons un vieux couple de planteurs retraités”, explique Jane Dax. Dans une bonne humeur communicative, elle nous fait découvrir l’univers de ces personnes âgées, qu’elle a adoptées d’office…
Roger ne parle pas beaucoup, mais il nous sourit sans cesse. “Roger est absolument adorable, mais il faut aussi dire qu’il est bien gâté”, lance Jane Dax en un éclat de rire. Il s’est assis à côté, il écoute sagement. Il est pris en charge par la petite équipe de Nightingale depuis longtemps. “Si l’on veut faire ce travail, l’on doit avoir beaucoup d’amour à donner. J’ai rencontré plusieurs personnes qui le font pour des raisons pécuniaires, cela est triste”, dit-elle. “L’on parle ici d’être humain, de personnes qui ne demandent que d’un peu d’amour et de temps.”