Vimi Anuradha Appadoo, qui a cette semaine été entendue par le CCID en sa qualité d’ancienne présidente du conseil d’administration de la State Trading Corporation nommée par Rajesh Jeetah dans le cadre de l’enquête ouverte sur le contrat Betamax et qui devrait de nouveau se présenter aux Casernes centrales pour une déposition sur le même dossier, est devenue une pièce maîtresse du dispositif du PMSD dans sa stratégie de ratisser large sur le plan politique.
Celle qui avait aussi présidé le National Women Entrepreneur Council sous l’ère Ramgoolam a été souvent vue au volant de sa grosse cylindrée rouge dans les rues de Curepipe et au bureau du député Adrien Duval lors de la dernière campagne pour les municipales. Si ce n’est pas l’avocat-parlementaire qui l’a accompagnée au CCID, c’est son cousin Nicolas Henry qui l’a représentée, une manière de ne pas rester trop loin du giron bleu.
Les suites de cet aspect de l’enquête seront intéressantes à voir. Elles aideront à établir si la démarche du CCID n’est que de la poudre aux yeux pour faire croire que l’enquête est «indépendante», alors même que Xavier Duval, qui a présidé un comité qui avait trouvé tout parfait dans le contrat passé entre son gouvernement et Betamax, n’a jusqu’ici pas encore été interrogé sur les conclusions favorables sans appel de son comité