Il faut être sourd ou bien aveugle pour ne pas avoir remarqué la nouvelle bienveillance affichée par le MMM à l’égard de Pravind Jugnauth, la toute dernière illustration étant le premier commentaire formulé par le leader de l’opposition sur le Budget 2016/2017 selon lequel l’exercice était « intéressant », même s’il ajoutait tout de suite un bémol en exprimant des doutes quant à ses conséquences sur la relance.
Il faut dire, qu’en sus d’avoir démontré un engagement à mettre un frein aux extravagances de certains qui avaient fini par considérer que prendre l’avion c’était comme sauter dans le premier tip top, comme souhaité par le MMM, le climat au sein de la majorité est propice aux manoeuvres de coulisses. Il n’est désormais un secret pour personne que des dirigeants du MSM et, non des moindres, en ont assez des incessantes gesticulations du PMSD.
Il y a eu les séances de rupture du jeûne médiatisé de Xavier Duval pendant le Ramadan comme s’il était le seul dans la classe politique à effectuer ce rituel. Il y a eu ensuite son absence à la cérémonie officielle pour les célébrations de l’Eid-ul-Fitr pour mieux accaparer ensuite une autre activité dans le même cadre organisée cette fois au Centre culturel islamique par le ministre de la Culture Dan Baboo où il était le « chief guest ».
Comme si tout cela ne suffisait pas, il y a eu la présence du PPS sous caution du No 14 Thierry Henry manifestant avec les habitants du Morcellement Carlos à Tamarin contre le mauvais état de la route. Les explications sur cette présence jugée aussi inopportune que déloyale ont encore irrité les caciques du Sun Trust. Il était tantôt question d’une participation fortuite, puisque c’était sur son chemin alors qu’il se rendait dans le coin et tantôt d’une présence en tant que PPS responsable précisément de cette circonscription.
Ne parlons pas de la bourde d’Aurore Perraud qui, après avoir dit oui à l’interdiction de la pub de Coca-Cola suite à la demande expresse de sa collègue de parti Trisha Gukool, a dit non ou ne pas savoir en voulant faire porter le chapeau aux fonctionnaires avant de décider elle-même de tourner la page qui a causé un embarras certain chez ses collègues du gouvernement et qui a fait renaître de vieux réflexes chez les adversaires historiques des bleus qui ne manquent pas d’ironiser sur « la découverte récente du féminisme et du « 8 mars » par le PMSD. Même le réputé consensuel Alain Wong a provoqué un agacement certain en se posant en expert sur le navire échoué, le MV Benita, et sur les moyens employés pour réussir son renflouage.
N’est pas non plus appréciée la sortie publique de XLD contre l’initiative du Lord-maire du MSM Oomar Koolegan de procéder à l’augmentation de certains permis d’opération dans la capitale alors que toute cette question, dit-on, aurait pu être réglée en interne au Conseil des ministres avec le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo.
Et encore moins ce qui est considéré comme la nouvelle appropriation du Morne par XLD et sa « basse-cour », le dernier exemple étant la voie d’accès à la montagne « à vos risques et périls » de dimanche dernier où ce sont les seuls membres du cercle intime du Premier ministre adjoint qui se sont manifestés. Il ferait mieux de s’occuper de son comité d’application des recommandations de la Commission Justice et Vérité en panne depuis huit ans.
Comme certains racontent que le pacte de non-agression entre le PTr et le PMSD est toujours d’actualité après quinze ans de vie commune continue et momentanément interrompu, il n’est pas étonnant que les spéculations aillent si vite.