C’est le président du conseil de district de Flacq, Vikram Hurdoyal, un apparenté travailliste et qui voulait à tout prix se porter candidat sous la bannière de sa famille politique ou même celle de l’Alliance Lepep soit au N°9 ou au N° 10 qui a recueilli le plus grand nombre de voix sur son nom lors des dernières législatives puisqu’il n’était pas loin de recueillir 10 000 votes à Montagne Blanche/Grande Rivière Sud-Est. Avec les 9 775 votes obtenus, soit 24,72% sous la bannière de son nouveau mouvement Réveil des Jeunes, il s’est classé septième juste derrière la candidat de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité Indranee Seebun, qui n’a obtenu que 11 549 votes et 29,2% des suffrages exprimés.
Les autres bien classés parmi les outsiders viennent des partis politiques comme le MMSD, dont le leader et député sortant Éric Guimbeau a récolté 7 643 voix et s’est donc classé septième après les candidats battus de l’alliance PTr-MMM Satish Boolell, Steve Obeegadoo et Michael Sik Yuen, et bien loin derrière les vainqueurs Adrien Duval, Stephan Toussaint et Malini Sewocksing.
L’infatigable travailleur social Georges Ah-Yan a également réalisé un score très honorable dans son village natal de Mahébourg/Plaine Magnien et se classe septième – derrière des candidats des gros blocs Ritish Ramful, Thierry Henry, Tony Apollon et Madan Dulloo – avec 4 431 voix (15,4%) sous la bannière de son mouvement Forum Citoyens Libres. Il fait nettement mieux qu’un autre habitué des joutes électorales et également natif de Mare d’Albert, Lutchmeeparsadsingh Ramsahok, du Parti Action Libérale, qui n’a recueilli que 772 voix.