Nous apprenons, de source sûre, que des experts, venus de tous les coins et recoins du monde sont réunis à Maurice, en ce moment, afin de venir à bout d’une énigme magistrale, celle du mouton mauricien. En effet, on sait que depuis de longues années, les plus brillants cerveaux, des intellectuels, des écrivains et des vétérinaires, tentent de résoudre cette énigme. Plusieurs livres ont été écrits à ce sujet dont une superbe anthologie, L’énigme du mouton mauricien, Textes et Méditations, qui contient les articles de grands universitaires. On apprécie, en particulier, les sombres méditations d’un professeur italien qui a puisé dans l’anthropologie et la génétique afin de parvenir à ses fins mais sans succès. La célèbre revue scientifique The Nature of Mouton a, par ailleurs, consacré un numéro spécial à l’affaire. L’énigme du mouton mauricien demeure cependant irrésolu. Il est plus que jamais urgent d’agir, finissons-en avec les lamentations et les pleurnicheries car la résolution de cette énigme servira au progrès des moutons, de l’humanité et de la science.?Nous profitons de cette conférence de grande envergure pour expliquer cette énigme aux incultes. En effet, on n’arrive pas à comprendre la docilité d’une créature à l’intelligence surnaturelle. Qui dit intelligence dit révolte, mouvement, subversion. Mais le mouton mauricien est docile, obéissant. On pourrait effectivement se demander si le mouton mauricien est si intelligent que ça. Il l’est et les preuves ne manquent pas. Observez ce même mouton qui se déchaîne sur son enfant pour qu’il puisse réussir aux examens de la C.P.E.F.M (Certificate of Primary Examinations For Moutons). Observez ce même mouton qui met sur pied des stratégies savamment machiavéliques afin de gagner plus d’argent. Observez ce même mouton qui se démène comme un singe (ce qui est un comble pour un mouton) pour qu’il puisse gravir les échelons au travail. Il est tout sauf bête. Il est intelligent. Je dirais même plus, il est intelligent. Mais il est docile. Une docilité qui n’a pas de limites.  Quelques exemples. On a récemment procédé au fichage de la queue de tous les moutons afin, paraît-il, de sauvegarder l’identité des moutons. Mesure extravagante vous en conviendrez. Est-ce que le mouton s’est révolté ? Pas du tout. Autre exemple. On procèdera bientôt à l’élection des chefs des moutons, de vieux moutons qui sont prêts à toutes les acrobaties, fort comiques il faut le reconnaître, pour demeurer au pouvoir. Est-ce que le mouton donnera la chance à de jeunes moutons ? Pas du tout. Il votera pour les moutons séniles. Dernier exemple mais il y en a d’autres. Le mouton est véritablement un dindon de la farce (ce qui est un comble pour un mouton), les chefs moutons et leurs acolytes, les loups déguisés en moutons les tondent depuis des décennies avec une allégresse non contenue mais cela n’empêche pas nos moutons de demeurer parfaitement dociles.?Comment expliquer cette extraordinaire docilité? Est-ce que parce que son intelligence surnaturelle est surtout mis au service du tangible ? Est-ce que le mouton mauricien est un masochiste dans l’âme ? A-t-il une âme ? Est-il est un lâche ? Lui est-il impossible de transcender sa condition de mouton ? Est-il, au fond un mouton de panurge ??Au risque de nous répéter, cette dualité infernale, de l’intelligence et de la docilité est incompréhensible. Elle est une des grandes énigmes de notre temps.?Nous espérons de tout coeur que les experts réunis à Maurice parviendront à résoudre cette énigme. Il en va de l’avenir de l’humanité, de la science, du mouton, de Maurice (et des vétérinaires aussi).