Les gardes côtes ont encore été sollicités ce dimanche

Suite aux autopsies pratiquées dimanche soir, la police a conclu hier  à trois nouveaux cas de noyades pour la journée du dimanche 4 février après l’hécatombe des mercredi 31 janvier et jeudi 1er février où six mauriciens avaient perdu la vie par noyade.

Retrouvé au large de l’île Aux Aigrettes

A  09h25, suite à une demande, la NCG de Mahebourg a repêché le corps de Kunal Bundhoo, 14 ans, un étudiant, résidant à Cité La Ferme, Bambous, qui était porté disparu depuis le 3 février à 22h00. Il a été retrouvé dans un état de décomposition, à proximité de Trou Mootoo, au large de l’île aux Aigrettes. L’autopsie réalisée par le PPMO, a révélé qu’il est décédé suite une  « Asphyxie due à la noyade ».

En difficulté sous l’eau à Trou-d’eau Douce

A 13h26, suite à une demande, la NCG Trou Deau Douce s’est rendue à Le Mahot sur la plage publique de Trou d’Eau Douce où a été trouvé M. Ramparsad Rengarajan, 30 ans, ressortissant indien, qui logeait à l’Hôtel Zilwa, Calodyne.

Allongé sans connaissance sur une embarcation de plaisance, les premiers secours lui ont été appliqués mais il n’y a pas répondu aux solliciataions des sauveteurs. Le SAMU a laors certifié le décès. L’autopsie réalisée par PPMO à l’hôpital de Flacq a révélé que la mort était due à une asphyxie due à la noyade.
Selon l’épouse de la victime, Mme D.S, 26 ans, ils pratiquaient le under sea walking dans la lagon de Trou d’Eau Douce avec deux autres amis quand ils se sont tous trouvés en difficulté sous l’eau.

Noyé dans le lac Merondon à Montagne Blache
A 15h30, le corps de Monsieur Kenl Jean Mathieu Angeline, 25 ans, électricien, résidant à Cité EDC, Caroline, a été repêché par le GIPM du lac Merondon de Sans Souci situé à Montagne Blanche. L’autopsie réalisée par le PMO a révélé que le décès était dû à «l’asphyxie due à la noyade».
La victime était portée disparue par sa sœur, de31 ans, résidant à Chassé Meroclan, Sans Souci, Mte Blanche, depuis 8h00 le 2 février dernier